Europe – La Catastrophe est imminente…

Quand Charles Gave s’exprime sur ses domaines de compétences, il devient tout de suite nettement plus intéressant, même si ses idées sont souvent contestables. François Boulo lui donne la réplique.

On ne partage pas l’ensemble de son idéologie passablement mercantile sinon mercantiliste, loin de là, mais sur certains points tels que la simplification administrative et fiscale ou sur la souveraineté populaire en terme de vote de l’impôt et de consentement à l’impôt, il demeure très intéressant et pointu.

De plus il est logique dans son idéologie libérale, sur ce point rien à redire, il reste cohérent en termes économiques.

Pierre Jovanovic gagnerait lui aussi se limiter exclusivement à son domaine de compétence, à savoir le journalisme économique et financier…

Car lorsque Jovanovic tout comme Gave – y compris dans cette vidéo – se mêlent soudain de politique ou de spirituel, des sujets que visiblement ils ne maitrîsent pas, alors tout de suite leur discours incohérent bascule dans une sorte de grand délire sans queue ni tête… de la connerie en barre en quelque sorte, pour reprendre leur Totem doré favori.

Trop de gens, apeurés peut-être par la crise qui se profile et le risque de perdre leur petit pécule amassé dans une vie de labeur, les écoutent religieusement, non seulement dans leurs domaines de compétence, l’argent, ce qui peut se comprendre, mais aussi, et c’est nettement plus gênant, dans les autres domaines décrits précédemment !

Olivier de la Marche, par ailleurs, dispose d’une formation apparemment plus complète et est capable, en ce qui le concerne, d’aborder la thématique politique avec une réelle compétence, se limitant à quelques clins d’oeil spirituels, conscient que son rôle n’est pas là.

Etienne Chouard, professeur d’économie, a confronté Charles Gave (qui ne vote pas, et qui est tenté désormais de voter pour le petit chien et les chats, tout comme Jovanovic) très récemment sur TV Libertés, et force est de constater que Chouard maîtrise, lui, le domaine politique…


Qui ne dit mot (et ne vote pas) consent : Gave devrait réviser ses classiques…

Mais comme toujours à chacun et chacune de se forger sa propre opinion.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *