EELV – Ces écolos taxateurs au service de l’oligarchie euro-atlantiste

A la Rédaction , nous avons reçu témoignage de sympathisants écologistes qui avaient approché le parti écologiste alors dénommé Les Verts, du temps ‘Antoine Waechter qui l’avait fait grimper à près de 20% des votes, avant de se faire flinguer médiatiquement par la presse oligarchique de gôche comme de droate, avec rajout par les dessinateurs des Rédactions ploutocratiques de petites moustaches d’Hitler en Une des magazines autorisés (les méthodes de discrédit n’ont pas changé depuis lors), et avant que ce parti né indépendant ne se fasse infiltrer par les agents euro-atlantistes et autres sous-marins du Système.

C’était au millénaire dernier.

Ce Congrès des Verts qui se tenait en Province avait été une mascarade inimaginable : une honte de manipulations et de faux semblants, où tout était joué d’avance, un jeu d’ombres projetées, un désastre.

A tel point que les créateurs du parti avaient été expulsés du mouvement peu de temps après, et que la parti a été renommé EELV, Europe Ecologie Les Verts, pour bien marquer son infiltration et son nouvel ancrage euro-atlantiste, et surtout éviter par cet affichage ostentatoire que le parti ne retombe à jmais dans ses valeurs écologiques d’origine.

Ecologie Européenne et Banque

Aujourd’hui, EELV est devenu une véritable officine de taxation des citoyennes et des citoyens en zone France par l’UE et ses cercles affidés, une sorte de think tank ultra-libéral atlantiste projetant de créer une banque européenne de l’environnement, et d’autres outils oligarchiques et néo-mondialistes comme sortis du Bilderberg, tels que la création d’un marché des pollueurs, donnant droit aux multinationales et aux cyniques de polluer à l’envi, contre dédommagements sonnant et trébuchants.

Une abjection morale et écologique pour tout être pensant, mais une idée géniale pour les éco-banquiers et pour Mammon.

L’écologie est morte dans les années 90 en zone France, et depuis lors l’imposture des élites oligarchiques n’en finit pas de plonger cette écologie originelle, la vraie, dans la tombe et dans l’oubli.

Face à ce scandale politique et environnemental majeur, face à cette catastrophe écologique qui éclate au grand jour, une seule solution s’offre désormais aux électeurs : Le Frexit et le RIC, qui permettront seuls de reprendre les rennes de l’écologie face aux manipulations médiatico-politiques.

Tout le reste, dont la prétendue écologie à l’échelle de l’UE, celle qui veut faire produire en Roumanie pour vendre en Grande Bretagne en faisant contrôler par Bruxelles, et qui propose des labels pseudo-bios, avec des gros morceaux d’OGMs et de pesticides dedans, celle qui veut se faire le concurrent direct de la Chine en exportant en Afrique et partout dans le monde entier à coup de mazout lourd et de kérosène détaxés, tout cette écologie d’opérette et du mensonge n’est que racontars manipulatoires.

Seuls les électeurs qui pour le Frexit et le RIC pourront – en même temps – sanctionner cette fausse écologie euro-mondialiste, le 26 Mai prochains.

Les autres se feront les gogos ou les coupables par omission d’un monde de plus en plus mortifère.

Partager cet article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *