Le régime Macron fait appel à l’armée dans la gestion des Gilets Jaunes

Sous la pression de ses composantes les plus fascisantes le régime Macron et ses partis satellites euro-extrémistes, de LR à certains PS en passant notamment par le Modem et Larem, sans oublier que le parti-leurre alter-européiste du RN ne sait plus trop sur quel pied danser, ont décidé de durcir les lois et de faire intervenir l’armée dans la gestion de la révolte des gilets jaunes, qui se perpétue depuis plus de 18 Semaines sans mollir.

C’est le dispositif sentinelle qui sera activé, officiellement pour garder des bâtiments publics dans le but de libérer des forces de police.

Coup de com ou début de militarisation de la zone France ?

Il est évidemment inimaginable que l’armée Française ne tire ne serait-ce qu’une seule balle contre le peuple Français non armé, la police étant exclusivement en charge de l’ordre public et disposant de méthodes efficaces, si tant est qu’elles soient appliquées, contrairement au fiasco hallucinant de l’épisode XVIII pour lequel le Préfet de police de Paris et quelques autres maillons de la chaîne de commandement ont été opportunément démis, sachant que les responsabilités principales se trouvent au-dessus de ces lampistes.

Alors que des black blocks masqués, habillés de noir et parfois d’un gilet jaune par-dessus, tous parfaitement identifiables, se sont livrés à une casse systématique sous les yeux des caméras filmant en direct live sur le secteur des Champs Elysées à Paris, la police a semblé laisser faire ces individus habitués à l’infiltration violente de manifestations de masse, dont très peu ont été appréhendés.

Au lieu de mettre en place un maintien de l’ordre efficace et décent, le régime mise sur l’armée française pour se refaire une santé auprès de l’opinion publique, toujours avide d’ordre pour sa fraction la plus conservatrice (et souvent la plus aisée).

La moindre bavure ternirait irrémédiablement l’aura de l’armée, et pour longtemps : déjà que les policiers et les gendarmes ont vu leur image se dégrader quelque peu ces derniers mois, il ne faudrait pas que le régime Macron détériore de surcroît l’image de l’armée française, très positive jusqu’ici.

Pour notre part, nous appelons à une suspension des manifestants jusqu’aux élections européennes, les Gilets Jaunes devant se regrouper sur les réseaux sociaux et faire campagne pour voter en masse pour le RIC et sa composante inséparable, le Frexit.

Passé les élections, si le RIC et le Frexit n’ont pas été institués, sachant que les promoteurs de cette solution sont systématiquement censurés voire ostracisés et insultés dans le débat public et sur les grands médias alignés, les Gilets Jaunes devront reprendre des manifestations en Province et à Paris, des actions 100% non violente et déclarées, en expulsant de leurs rangs tous manifestants masqués ou s’identifiant à des black blocks.

Tout en continuant à oeuvre sur internet et partout où cela est possible pour le RIC et le Frexit, seules porte de sorites viables pour cette crise historique !

Au-delà, le régime euro-extrémiste instauré en zone France sait que les Français sont prêts au grand saut, avec près de 40% des citoyens prêts à une Révolution pour changer le Système !

Et seuls 3% des Français estiment qu’il n’y a pas besoin de changement…

Ceci pouvant également expliquer cela.

D’ailleurs le Traité européen de Lisbonne autorise le massacre d’émeutiers… étonnant non ?

Partager cet article
  • 1
    Partage

2 pensées sur “Le régime Macron fait appel à l’armée dans la gestion des Gilets Jaunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *