Le pape François fait un bras d’honneur à la justice française

Source : AFP

“Le pape François a refusé ce mardi la démission de Barbarin, invoquant la “présomption d’innocence”, selon un communiqué du prélat de Lyon.

Le cardinal Barbarin annonce aussi qu’il se mettra “quelque temps” en retrait au diocèse de Lyon.”

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT

C’est un bras d’honneur – de 175 minimum – que le Pape François vient d’adresser à la justice française et à aux médias bien-pensants et à géométrie variable, qui espéraient, après un battage médiatique à connotation cathophobe sans précédent, que le Primat des Gaules serait démissionné pour n’avoir pas avoir dénoncé à la police un curé qui s’était rendu coupable d’actes de pédophilie, bien avant sa prise de fonction.

Et la réponse du pape a surpris les commentateurs autorisés, qui ne s’attendaient pas à une réponse si tranchée et si rapide, et n’ont pas pu préparer leur contre-attaque, qui ne saurait tarder pour autant : une fois le choc de la surprise passé, la cathophobie ne va pas tarder à dégueuler de partout.

Grosses ficelles contre le catholicisme

Sans doute le Pape François a-t’il compris qu’il s’agissait d’une campagne orchestrée méthodiquement pour détruire l’Eglise en zone France, avec succès jusqu’à présent.

Quand on sait que d’autres scandales pédophiles dans d’autres cénacles sont très peu médiatisés en comparaison, voire carrément censurés et discrédités par les relais médiatiques autorisés.

Ainsi cette affaire de pédophilie dans un groupe scolaire qui se solde ce jour même par un non-lieu, et qui n’a été relayée par aucun grand média. Pas un mot, pas une seule réaction de bien-pensant autorisé, nada.

Sacré François, son image de progressiste largement construite par les médias alignés va en prendre un coup ! Et un sévère.

Accusations à géométrie variable

Evidemment, il n’est pas question ici de soutenir la pédophilie, tout au contraire, nous la condamnons le plus fermement, et y compris au sein de l’Eglise, et cela n’a que trop duré !

MAIS nous nous désolons aussi que tous autres les scandales pédophiles soient systématiquement étouffés par ailleurs.

Mais en faire l’alpha et l’omega de la communication dans les grands médias sur le catholicisme, attention à la lobotomie.

Surtout quand on connait le sort réservé à ceux qui s’élèvent contre les réseaux pédophiles par ailleurs, à l’instar de l’ancien policier Stan Maillaud, désormais en cavale au Venezuela car condamné à 5 ans de prison par la justice française, pour avoir tenté de médiatiser des affaires présumées de pédo-criminalité.

Sans parler des lois récentes contre l’innocence de l’enfance !

Cette affaire est trop souvent instrumentalisée comme un arbre pour cacher la forêt.

Le double discours dans le débat public et les médias subventionnés, ici comme ailleurs, est patent.

Partager cet article
  • 6
    Partages

2 pensées sur “Le pape François fait un bras d’honneur à la justice française

  • 20 mars 2019 à 7 h 23 min
    Permalink

    Comme prévu ce matin la cathophobie dégueule à plein tube sur les médias du régime, alors même que l’affaire est en appel en justice, ce qui devrait inciter à la retenue, sachant qu’une condamnation en dernier ressort entraînera sans aucun doute la démission effective du prélat, d’autant que la pression sera rendue quasi insupportable par la propagande officielle d’ici là ! Mais rien n’y fait : “traître”, “judas”, “église intrinsèque[ment] pédophile”, “tête pourrie”, “malveillance”, “insidieusement”, etc… (en référence au pape lui-même), etc etc.. les mots et les diffamations manquent aux invités soigneusement sélectionnés par les journalistes.

    Journalistes qui reprennent à leur compte ces insultes et diffamations cathophobes, ou en tout cas ne s’en distancient aucunement.

    Imaginons les mêmes attaques en des termes stigmatisants et avec des clichés éculés envers 1 certaine autre religion et envers son représentant : ce serait saisie du tribunal directe par le parquet pour l’invité comme pour les journalistes qui leur tendent leur micro, avec possible comparution immédiate (ou presque)… et sans doute aussi de lourdes peines contre la “haine”, voire de la prison, à la clef.

    Mais la dilcrah et les associations spécialisées dans le racisme et la répression de la haine envers les religions ne broncheront pas d’un pouce. On vous fiche notre billet qu’elles n’auront aucune réaction contre les propos tenus publiquement sur de grands médias.

    Et même si des catholiques portaient plainte pour atteinte à leur religion, tout laisse à penser – en tout cas à craindre – qu’ils seraient, eux, déboutés et l’affaire vite classée.

    2 poids 2 mesures, c’est signé.

    Répondre
  • 20 mars 2019 à 15 h 51 min
    Permalink

    Merci à vous Frex.
    Ce que je note c la dignité et l’humilité de Barbarin. L’institution ecclésiastique fonctionne avec la remise d’une démission à son superieur. Elle lui est refusée… et il obéit, sans se plaindre. Belle leçon de vie que nous aurion bcp de mal à imiter. Car en prendre plein la g… comme lui depuis plusieurs années, c un véritable calvaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *