Arrestations arbitraires : le cas d’Athur

Comme chacun sait, le régime euro-identitaire instauré en zone France a multiplié les arrestations au bord des routes et des autoroutes, fouillant les véhicules et inculpant les conducteurs qui transportaient dans leurs coffres des boules de pétanque, des marteaux, des clefs pipes, des tournevis, des outils ou des goujons de roues de voitures, voire de simples bâtons de marche, au motif d’un prétendu groupement en vue d’une attaque armée !

Publiant ensuite à grands renforts de médias alignés les trophées récupérés dans les voitures de gilets jaunes ou de simples quidams, qui pour la plupart avaient simplement laissé dans leur voiture des outils ou des accessoires de loisirs, et parfois à des dizaines de kilomètres de Paris.

Arthur a été l’un de ces conducteurs arrêtés et inculpés par le régime euro-extrémiste. Il témoigne, devant les caméras de la chaine TV locale de France 3 Bretagne, de son aventure et fait part de son analyse de la situation :

Selon Arthur, l’objectif de ces arrestations arbitraires – parmi d’autres moyens d’action et de répression mis en place tout azimuth par le régime UE-phile – serait de dissuader les Françaises et les Français de manifester leur méonctentement, afin de tenter de stopper la révolte des opposants en général, et des gilets jaunes ou de certains syndicalistes en particulier.

Il est également utile de noter que le mouvement des gilets jaunes commençait à faire tâche d’huile partout en Europe, ce qui peut expliquer le silence assourdissant de certains gouvernements européens et des institutions européistes…

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *