Explosion d’euthanasies en Belgique et Hollande

Source : media-presse.info

Un nouveau rapport effrayant sur l’euthanasie arrive de Belgique. La « douce mort » comme osent l’appeler ses partisans enregistre une croissance épouvantable : plus de 247 % de 2010 à 2018.

En Hollande la situation de la pratique apparaît hors de contrôle et frappe les plus faibles, telles les personnes affectées de démence ou les patients avec des problèmes psychiatriques, souvent infligée sans qu’elle ait été demandée.

Légalisée en Belgique en 2002, l’euthanasie est passée de 349 cas en 2004, à 945 en 2010, à presque 2040 en 2018, soit donc une augmentation de 247%.

En Hollande la situation est encore plus dramatique : de 1 882 cas d’euthanasie demandée en 2002, on est passé à 3 695 en 2011, 5 306 en 2014, pour atteindre la barre des 6 585 en 2017. Parmi ces euthanasies de 2017, 80 ont été administrées sur des personnes affectées de démence et des patients avec des problèmes psychiatriques, plus des cas de « douce mort » de couples parce qu’un des deux conjoints craignait le veuvage, sans oublier celles pratiquées en l’absence d’une quelconque demande. Des chiffres qui là-aussi décrivent donc une augmentation constante et qui deviennent encore plus alarmants si on les compare au nombre total de décès pour le pays : en 2012 les morts par euthanasie selon la National Reviewreprésentaient 12 % des décès hollandais, aujourd’hui c’est environ 25%. (…)

Lire la suite et la fin de cet article sur media-presse.info.

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT

Comme prévu et comme nous l’avions annoncé il y a 1é ans, l’eutha-nazie s’annonce plus que jamais comme l’avenir de l’Homme contemporain dans ce meilleur des mondes préparé par les élites néo-mondialistes, avec le soutien béat des masses lobotomisées par les médias, le cinéma, et toute les techniques de manipulation mentale depuis tant d’années maintenant !

Et pas étonnant que les Pays Bas, très en avance dans le NWO, soient la tête de pont de ce programme mortifère, au sens littéral du terme.

Glaçant.

Partager cet article
  • 3
    Partages

4 pensées sur “Explosion d’euthanasies en Belgique et Hollande

  • 8 mars 2019 à 14 h 44 min
    Permalink

    Oui , on savait tous que ça allait évoluer comme ça… C’était prévisible , vu la nature humaine, et soyons sûr que les élites le savaient aussi et l’avaient planifié. Comme d’habitude , même procédé : ils donnent aux gens un outil , une arme ou une loi , d’essence sataniste ou susceptible de le devenir, et puis ensuite….. Ils observent. En fait , il n’y a qu’à laisser faire. Ça marche a tous les coups. L’humain tombe dans tous les pièges. Tout simplement, car il est mauvais .
    Votre article tombe pile poil avec une horreur , que j’ai entendue prononcer hier, dans la jolie bouche en coeur d’une jolie jeune femme de 21 ans , à qui on donnerait pourtant le bon Dieu sans confession. Alors que j”évoquais l’histoire d’une femme de 56 ans que je connais, qui est actuellement en train de se battre contre un cancer du sein et semble enfin l’avoir surmonté, la jeune femme m’a répondu , songeuse:
    ” J’avoue que je ne comprends pas pourquoi se battre avec tant de force contre la maladie, alors qu’on a déja 55 piges. Elle a déja vécu , non ? On ne pourrait pas réserver tous ces traitements aux moins de 50 ans ? Je veux pas faire ma méchante , mais qui va payer tout ça ? Et toutes ces retraites ? A un moment , va falloir réfléchir à tout ça ! ”

    Véridique. Elle m’a répondu ça !! Sans commentaire …. J’ai 50 ans et franchement , en entendant ça, j’ai eu l’impression que mon sang se glaçait

    Répondre
    • 8 mars 2019 à 16 h 41 min
      Permalink

      Une jeune co**asse lobotomisée par les médias, la cinéma, les clips vidéos, et toutes les me**es que le Système inocule dans les consciences (très affaiblies) des jeunes…

      Elle ne se rend pas compte cette cruche que dans 30 ans, elle sera touchée par l’âge tout autant, et qu’elle voudra sans doute voir grandir ses enfants qui auront à peine 20 ans vu l’âge du premier enfant.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *