Banque et financement des partis politiques, la proposition explosive d’Asselineau

Une fois de plus, le Président de l’UPR est à la pointe de la démocratie, et dans cette excellente vidéo, il propose de limiter le financement des partis politiques aux simples dons des particuliers, excluant de fait toute personne morale, tout financement public, et surtout tout prêt bancaire !

Il faut savoir en effet que la plupart des partis politiques français sont endettés jusqu’au cou et se trouvent dès lors à la merci de leurs prêteurs, les banques, ce qui constitue à n’en pas douter une détournement de l’esprit de la loi régissant le financement des partis politiques.

Comment être indépendant de la finance si c’est elle qui maintient votre parti politique en vie ?

C’est tout bonnement impossible d’être indépendant si on est redevable.

Partager cet article
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *