Médecine conventionnelle – Les Etats-Unis dévastés

La médecine conventionnelle produit des cachets à n’en plus finir : mais elle est en train de dévaster l’occident, à commencer par les Etats-Unis.

Gros plan sur une industrie qui était censée au départ soigner, et qui tue de plus en plus !

Qu’en pense la ministre de la santé Buzyn ?

Plutôt que de nous donner son avis sur le hijab, dont on se fout éperdument, elle ferait mieux de nous faire part de ses réactions à cette hécatombe et des mesures concrètes qu’elle compte prendre pour que la France ne soit pas à son tour dévastée comme les USA par ces opioïdes déversés par la médecine conventionnelle, dans ce pays qui demeure malheureusement le modèle indépassable des élites formées pour la zone France !

Partager cet article
  • 2
    Partages

2 pensées sur “Médecine conventionnelle – Les Etats-Unis dévastés

  • 28 février 2019 à 20 h 59 min
    Permalink

    Ils veulent transformer encore plus les gens en zombie.
    Interessant les origines de la famille derrière ces horreurs.

    Répondre
  • 28 février 2019 à 21 h 14 min
    Permalink

    Étant infirmier de formation, et ayant manipulé des opiacés ou assimilé que l’on donne en traitement de la douleur dans la médecine conventionnelle française. A ce niveau, nous sommes déjà très bien protégés contrairement aux États-Unis.

    Le principal problème aux US est le Fantanyl, un opiacé particulièrement concentré et puissant qui se présente sous la forme d’un spray et qui est simple à trouver car les opiacés sont moins contrôlés. Il faut savoir que 5 inhalations suffisent à un induire une overdose mortelle dans la majorité des cas. Son mode d’administration est aussi particulièrement mortel car il se fait par voie nasale, autrement dit dans des muqueuses qui particulièrement innervées qui le rende actif en quelque seconde. En France, ce médicament est rarement prescrit et comme les autres opiacés il est particulièrement contrôlé pour éviter les abus.

    Il est extrêmement difficile d’obtenir légalement ce type de médicament en France sans en avoir réellement besoin. En sortir du milieu hospitalier est très compliqué également car la délivrance par la pharmacie ainsi que la délivrance au patient sont tracés et très particulièrement surveillés. Il existe des personnes qui ont développés une dépendance aux opiacés suite à une prescription de ceux-ci et on ne pourra jamais réduire ce risque à néant tant qu’on utilisera des opiacés car ça fait partie de leurs propriétés naturelles. Malheureusement, quand les antalgiques classiques ne suffisent plus c’est la seule alternative disponible et efficace pour traiter la douleur.

    La solution ? Ouvrir la voie aux produits issue du cannabis qui , quand on s’intéresse aux études menées sur le sujet, pourrait être une très bonne alternative pour traiter aussi efficacement la douleur qu’un opiacés avec la même accoutumance qu’un Doliprane.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *