Parent 1 et 2 : le genre même de loi transhumaniste

Vous le savez peut-être, mais le régime Macron vient d’ordonner avec le soutien de sa très large majorité (y compris la fausse opposition) au Parlement, le remplacement des mentions Père et Mère par les Mentions Parent 1 et Parent 2 dans l’ensemble des formulaires scolaires.

Ainsi nos chères petites têtes blondes ou crépues, qui n’utilisent absolument jamais ce genre de sémantique technocratique, se verront affubler officiellement non plus d’un père et d’une mère, comme la nature les y amenait jusqu’alors, mais d’un parent 1 et d’un parent 2.

Bien entendu, il s’agit ici d’une nouvelle avancée des adeptes de la théorie du genre, cette théorie qui officiellement n’existe pas. Et au-delà préparation supplémentaire pour les projets transhumanistes, qui veulent couper l’homme des lois dites naturelles, pour l’hybrider avec des technologies humaines.

A terme et en fonction de l’avancée de la technologie, rendue possible par la création de richesses et leur mise à disposition pour des projets transhumanistes, nous pourrions assister à l’extension vers un Parent 3, voire au-delà, puisque des expériences multi-ADN ont déjà été menées avec succès.

Mais tout cela ne serait que temporaire, car les élites transhumanistes, dans leur délire scientiste de lutte contre Dieu et les lois naturelles, veulent tout simplement suppléer, voire interdire à terme la procréation humaine, jugée trop coûteuse en terme de cotisations sociales et trop risquée pour les comptes de l’assurance maladie, voire pour la mère et le nouveau né, et surtout trop éloignée de leurs préceptes fous et de leurs marchés juteux, et la remplacer par la création artificielle dans une ou plusieurs matrices géantes, ou utérus artificiels, capables d’accueillir un catalogue de semences humaines et d’ovules artificialisés, sinon d’ADN séquentialisé et savamment optimisé.

Du moins selon les déclarations des forces transhumanistes elle-mêmes, et des romans d’anticipation qui ont pu en être tirés.

Quant on a compris leurs ressorts, il n’est pas si compliqués d’en imaginer les conséquences concrètes.

Ainsi, dans un futur assez proche semble-t’il, il serait mis un terme définitif, espèrent les adorateurs du veau d’or et de l’IA, à la procréation, à la famille et à la filiation.

Certains thasnhumanistes évoquent 2050 ou 2060, autant dire demain.

Certains exégètes estiment que la création artificielle, 100% non humaine, pourrait finir par couper l’Humanité du souffle spirituel, de l’âme, ou encore de la lumière divine, qui aurait été insufflée dans les premiers êtres créés par la Nature (ou pas Dieu selon ses croyances), et transmise jusqu’à nous de génération en génération, par les accouplements successifs, voire par l’insémination in vitro.

Toute cette évolution transhumaniste est rendue possible par l’exploitation du travail des Hommes et par le marché, par la création et l’accumulation de richesses permettant de développer des programmes génétiques scientifiques spécifiques.

Sans Mammon et sans marché, aucune de ces mesures ne serait possible, car toutes ces inventions nécessitent des recherches, des brevets, des technologies, des ressources humaines et financières particulièrement coûteuses. Et les débouchés économiques qui vont avec.

Et comme le disait Jésus qui se réclamait de Dieu : nul ne peut servir 2 Maîtres, Dieu ou Mammon.

Nos élites ont choisi depuis longtemps leur Maître à penser, et le bon peuple devra suivre la feuille de route qui lui a été tracée, taxes et impôts compris… à coup de grenades lacrymogènes et de LBD si nécessaire ?

Partager cet article
  • 3
    Partages

18 pensées sur “Parent 1 et 2 : le genre même de loi transhumaniste

  • 14 février 2019 à 15 h 44 min
    Permalink

    Les enfants apprécieront la poésie de ce changement.

    Répondre
    • 14 février 2019 à 16 h 29 min
      Permalink

      Les enfants n’ont pas de repères de comparaison, et sont prêts à trouver le monde dans lequel ils tombent normal.

      Répondre
      • 14 février 2019 à 17 h 55 min
        Permalink

        Evidemment, c’est pour cela que c’est la cible des transhumanistes !

        Répondre
  • 14 février 2019 à 18 h 01 min
    Permalink

    Les députés ont adopté mercredi 13 février l’école obligatoire dès l’âge de 3 ans. Les parlementaires ont également adopté l’obligation de formation pour les jeunes de 16 à 18 ans.

    L’Assemblée nationale a voté mercredi 14 février l’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire de 6 à 3 ans.

    Il s’agit de la mesure-phare du projet de loi “pour une école de la confiance”, présenté par le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer comme “un marqueur républicain”.

    Endoctrinement dès l’âge de trois ans, c’est plus sûr.
    Elever ses enfants comme les parents le souhaitent n’est plus qu’une douce utopie.
    Dès leur naissance, ils appartiennent à la république, point!

    Répondre
    • 14 février 2019 à 18 h 04 min
      Permalink

      Pas totalement encore AZE, mais quand ils auront imposé la conception artificielle dans des matrices, alors l’enfant sera 100% le fils de la République…

      Terminé les familles, nourrices à gogo, etc… etc… le meilleur des mondes.

      Répondre
  • 14 février 2019 à 23 h 34 min
    Permalink

    Tout s’accélère et ça devient très très chaud…

    Vous ne vous êtes jamais posé la question pourquoi on nous bassine depuis des décennies qu’il faut prendre les transports en commun, c’est plus ecolo, blablabla. En réalité dans les transports en commun ils peuvent diffuser la pensée unique! Même si t’as pas envie t’es obligé d’écouter leur diarhée verbale!!!

    Répondre
    • 15 février 2019 à 7 h 32 min
      Permalink

      Il est clair que tout ce qui est commun a pour visée une standardisation et une unification des masses.

      C’est évident, et ils s’appuient sur l’instinct grégaire et les bas instincts pour imposer cette organisation collectiviste de la Société.

      Répondre
  • 15 février 2019 à 7 h 41 min
    Permalink

    Mais nous, on est trop con pour comprendre nous petit peuple, seul les bac ++ peuvent comprendre.
    à gerber cette conférence. Ce bourrage de mou, Les pauvres.
    “Vous êtes l’élite de la nation”. J’ai connu ça en passant par une école d’ingé

    Ils les appâtent avec le fric.
    “Si vous ne soutenez pas le système vous n’aurez que 3000€, le salaire d’une femme de ménage” … blabla bla, on croit rêver^^ endoctrinement à la source, et eux sont des étudiants ils n’ont pas 3 ans, ça marche quand même.

    je n’ai pas été jusqu’au bout du coup 🙁
    En tous cas, ça fait vraiment peur !!

    Répondre
    • 15 février 2019 à 8 h 13 min
      Permalink

      Oui Cdrink, on retrouve ici toutes les grosses ficelles de la flatterie et de l’endoctrinement par les élites, c’est assez effrayant.

      Répondre
  • 15 février 2019 à 18 h 31 min
    Permalink

    Rien n’empeche de biffer les mots parents et réecrire père et mère pour ceux que cela concerne….

    Répondre
    • 15 février 2019 à 21 h 49 min
      Permalink

      Oh, ils trouveront bien une nouvelle loi pour t’envoyer en gardave…

      Répondre
  • 17 février 2019 à 0 h 40 min
    Permalink

    Parent 1 et parent 2 ? C’est quoi cette hiérarchisation de me-de ??!

    Avant toute chose , et avant – même de s’énerver sur l’inquiétant , certes, effacement du masculin-féminin, le plus alarmant me semble-t-il , c’est de mettre un parent en première position et l’autre en second !!!
    C’est du grand n’importe quoi et à mon avis , cela ne passera pas .

    Répondre
    • 17 février 2019 à 8 h 49 min
      Permalink

      C’est la marchandisation de l’être humain. Les prochaines étapes arrivent rapidement: Suppression de l’argent liquide et pucage de la marchandise.

      Répondre
      • 17 février 2019 à 14 h 01 min
        Permalink

        L’argent liquide c’est clair que ça va disparaître très rapidement maintenant, tout est en train de se mettre en place et ça fait déjà un bon moment que tout cela avait commencé, quant à la puce, ça suivra dans la foulée, et si les gens rechignent trop, une ou deux catastrophes les obligera à l’accepter.
        C’est franchement mal barré pour les gens comme nous est peu moins endormis que la masse…

        Répondre
  • 18 février 2019 à 20 h 38 min
    Permalink

    Ouf . Au final ” parent 1 parent 2″ , ne va pas passer.
    Ca sera remplacé par deux colonnes père-mère , père – mère, ou chaque famille cochera selon son cas
    Alors oui, c’est sûr que des bambins vont se retrouver avec papa-papa, ou maman-maman , ce qui est déja suffisamment la grande inconnue pour son futur psychisme ( on n’a aucun recul sur tout ça …) , Mais au moins , on évite le concours entre le papa n° 1 et le papa n° 2

    Répondre
    • 20 février 2019 à 7 h 41 min
      Permalink

      Bof, cela semble un peu glauque comme humour et au contraire je trouve ses dessins plutôt Charlie, d’ailleurs il se clame Charlie sur son profil.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *