Dégagisme – Des black blocks antifas expulsés par les gilets jaunes à Paris

Ah enfin, les gilets jaunes commencent à comprendre le rôle de petites mains et de gros bras des élites oligarchiques euro-mondialistes joué par les black blocks dans les rues de France et de Navarre.

Pour la première fois depuis le début du mouement, ce ne sont pas les black blocks qui ont fait la loi au sein des Gilets Jaunes, avec leurs méthodes iniques de chasse en meute, mais ils ont du subir la loi des Gilets Jaunes, seul loi valable dans les cortèges.

Un groupuscule à moitié cagoulé et encapuchonné, qui pérorait des slogans anti-fascistes totalement creux et bidons, du genre “Paris, Paris, Antifas !” s’est ainsi fait expulser manu-militari de la manifestations de Paris, pourtant présentée par certains grands commentateurs mal informées comme un secteur des Gilets Jaunes prétendument favorable aux antifas !

Eh bien, ceux-là se sont aperçus à leurs frais qu’ils n’étaient pas majoritaires et ils ont du dégager le plancher d’urgence… pour peut-être aller rejoindre Macron et ses Maitres euro-extrémistes ?

Heureusement pour eux, les vrais gilets jaunes sont non-violents, et ils ne les ont pas tabassés comme eux l’ont fait par exemple contre Vincent Lapierre à Toulouse. Mais le message a été très clair et les encagoulés de la ploutocratie ont du riper de 50, sans demander leur reste.

De biens belles images, qui montrent que le niveau de conscience progresse.

Nous ne sommes évidemment pas pour la violence ni le rapport de force, mais tous ceux qui prônent le violence dans les manifestations doivent être fermement éjectés de cortèges par les Gilets Jaunes, qui ne doivent pas tolérer les extrémistes violents, d’où qu’ils viennent.

Partager cet article
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *