Pascal Riché, le complot russe et les algorithmes

On l’avait découvert avec feu Rue89, ce cyber-machin qui se voulait indépendant et qui s’imaginait alors régenter le web en rééduquant les mauvais Français qui gobaient pas tous les bobards du Clan Bush et de sa clique belliciste, la main sur le coeur…

Pascal Riché avait une stratégie : la désintox !

Pour Rue89, tout n’était pas à jeter chez les néo-cons atlantistes, et il se faisait un Devoir de trier le bon grain de l’ivraie : une ADM par ci, une fiole d’anthrax par là, une couveuse à bébé par ici, une démolition contrôlée par là-bas… Il suffisait de lire Rue89 pour savoir, pour se désintoxiquer et prendre connaissance des vrais et des faux complots : tel semblait en tout cas le concept original.

Las, les grandes idées ont fait long feu, et le Young leader atlantiste de la FAF millésime Millénium a du se rendre à l’évidence : son papier journal, malgré les injections multiples d’argent frais, n’intéressait pas grand monde, et faisait plutôt sourire les internautes, ce qui n’était pas forcément le but recherché.

La ficelle était trop grosse et le positionnement pro-anti-pro-Système intenable.

Pour autant si Rue89 a été recyclé d’urgence dans les pages de l’antique Obs au rayon sociétal et sexualité contemporaine, son co-fondateur n’a pas pour autant renoncé à ses vieilles lubies, et il n’hésite pas à prendre la plume aujourd’hui encore pour démontrer qu’il n’a pas jeté l’éponge.

C’en est presque émouvant.

Un constat alarmant…

Le voilà qui est reparti à l’attaque contre les conspirationnistes et les infox plus nombreux que jamais selon lui, en signant un grand édito non pas sur les pages Rue89 (RIP), mais directement sur la page d’accueil de la maison-mère, sobrement intitulé “Fake News : Pour en finir avec l’industrie de la crédulité”…

Selon le constat opéré sur le papier journal des Observateurs, un Tsunami complotiste s’est emparé de la toile et la situation est particulièrement gravissime.

Ni une ni deux, le clan néo-conservateur (proche idéologiquement de l’extrême-droite étasunienne) a relayé le papier du grand journaliste, pour tenter de lui donner davantage d’audience et de résonance que sur l’Obs, un site web qui se meurt inexorablement, comme la plupart des médias alignés subventionnés par le Système, que plus personne, et encore moins depuis les Gilets Jaunes, ne semble prendre très au sérieux.

Et de souligner le complot russe à l’oeuvre sur RT notamment, la cahine préférée des Gilets Jaunes et des conspis, qui aurait pour objectif à peine voilé de pervertir l’internaute français et le faire sombrer dans le complotisme le plus crasse !

Tout aussi piquant, l’éditorialiste de l’Obs y voit aussi la main cachée de “certains hommes politiques” comme Trump (la tête de turc préférée des grands médias alignés, et si vous n’êtes pas augmenté.e le mois prochain, pensez que Trump est peut-être une piste à explorer), mais aussi le travail bâclé de certains de ses grands “confrères”(c’est pas très confraternel tout ça, mais de là à imaginer ce que ce genre de propos alimentent le discrédit sur la télévision française, il y a un pas que nous ne franchirons pas) !

…Nécessitant des réponses fortes (mais pas trop, mais quand même)

Enfin, dans son viseur figurent en bonne place les algorithmes de Youtube et des réseaux sociaux, qui favoriseraient les contenus “borderline” (eh oui, on parle aussi étasunien sur l’Obs). qui pourraient “désinformer les internautes avec des conséquences préjudiciables” !

Cela fait peur.

L’éditorialiste “de gôche” note que Youtube a décidé de “réduire” l’exposition de ces contenus “borderline”, mais pour notre démocrate en guerre contre les conspirationnistes, cela serait insuffisant… Faudrait-il alors que Youtube, sans attendre des lois que notre bonne âme juge potentiellement liberticides, davantage que de réduire, censure de lui-même, comme un grand, les contenus “borderline” ?

Une grande idée à laquelle Orwell n’avait peut-être pas pensée.

Si c’est bien cela qui est suggéré derrière le ” très modeste début” de Youtube dans sa chasse aux sorcières, on aimerait connaitre quels sont les bons contenus et les mauvais contenus que le second site web le plus consulté au monde après Google,se devrait selon sa propre éthique “démocratique”, non pas seulement de réduire, mais d’éliminer.

Afin de donner le change à cette première solution assez radicale (bien que suggérée), notre éditocrate avance d’autres mesures plus consensuelles mais dont l’efficacité peine à se manifester dans le réel, comme l’enseignement de la bonne information et de la bonne pensée dans les écoles, et un improbable renouvellement démocratique sous la forme d’une réinstauration “des mécansimes de décisions collectives”…

Diantre, on penserait alors au fameux RIC, ce fameux Référendum d’Initiative Citoyenne exigé par les vilains conspirationnistes en gilets jaunes ? Mais non, pas forcément, le plumitif de l’Obs prend grand soin de faire le distinguo entre les citoyens OU leurs représentants…

Appréciez la nuance !

Toujours les mêmes recettes de désintox et autres techniques de la vaccine, mais pas plus qu’il y a 10 ans, les grands démocrates de la post-vérité n’attraperont les mouches avec du vinaigre.

Partager cet article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *