Acte XII : A paris, un boulanger refoule un policier…

C’est l’une des vidéos les plus populaires sur les réseaux sociaux après l’Acte 12 : le gérant d’une grande boulangerie parisienne a refoulé un policier qui apparemment “encadrait” la manifestation des gilets jaunes et arborait un brassard de police : le policier était autorisé à entrer dans l’établissement à condition qu’il ne parte pas d’arme, mais celui-ci a préféré rebrousser chemin, en mettant en garde le commerçant de manière plus ou moins voilée, déclarant qu’il pourrait aussi regarder ailleurs si les vitrines du magasin venaient à être brisées par des casseurs :

Avec la perte de confiance dans les institutions et le régime en place en zone France, le boulanger parisien craignait-il une infiltration dans son commerce d’un faux policier qui se serait retrouvé armé, notamment après l’affaire Benalla, toujours non résolue ? Nul ne le sait à ce jour.

Autre image forte ; un groupuscule masqué et armé de black blocks qui a tenté d’infiltrer le cortège des gilets jaunes… en toute impunité.

En fait, ces individus à capuches et masqués, ressemblant comme 2 gouttes d’eau à des casseurs, sans brassards ni signes distinctifs étaient apparemment des… policiers :

Enfin, l’élu LR proche de LaRem Renaud Muselier (NDLR : le confusionnisme est à son comble chez les européistes) s’est retrouvé temporaire bloqué par des gilets jaunes dans les rues de la cité phocéenne.

L’élu marseillais avait lancé après l’affaire du boxeur Dettinger une cagnotte en ligne pour la police, et il fait l’objet actuellement d’une plainte d’un syndicat de policiers pour “escroquerie” suite à cette cagnotte qui avait été très médiatisée par le régime et les grandes télévisions en zone France :

Après quelques 1 minute de flottement, les gilets jaunes, très énervés, ont laissé repartir l’élu au volant de sa grosse cylindrée, une BMW noire.

Et pour finir, le témoignage brut d’une dame retraitée, qui semble soutenir les revendications des gilets jaunes :

Je ne mange pas beaucoup“, dit pudiquement cette retraitée qui avec 727 € par mois nets se prive de tout.

Et si finalement cette retraitée et les gilets jaunes étaient instrumentalisés et manipulés par une puissance étrangère ?

C’est en tout cas la théorie complotiste et conspirationniste propagée par le régime Macron et les grands médias alignés à sa botte :

Hommage a été rendu aux mutilés du régime durant cette 12ème Acte des gilets jaunes, courageux à eux face à ces violences faites à leurs coprs de manière indélébile, et nos meilleures pensées pour les disparus et leurs proches.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *