Lois liberticides : les députés euro-identitaires retournent à la folie de Vichy !

C’est un droit constitutionnel inaliénable, ou plutôt c’était : les parlementaires euro-identitaires de LaREM, du Modem, de LR et de quelques autres partis politiques euro-centrés et euro-extrémistes, ont voté l’interdiction administrative de manifester, laissée à la discrétion des préfets.

Un député centriste, Monsieur Charles Decourson, vice-Président de la commission des finances (quand même), conscient des enjeux de cette loi hautement liberticide, qui nous rappelle les heures sombres de notre Histoire, a déclaré dans l’enceinte de l’Assemblée nationale française européiste, que nous étions retournés au temps de Vichy, écoutez :

C’est la dérive complète ! On se croit revenu sous le régime de #Vichy ! Réveillez-vous ! C’est une pure folie de voter ce texte !“. (Decourson, le 314 Janvier 2019 à l’Assemblée Nationale Française)

Nous n’aurions pas pu mieux dire que ces paroles frappées du coin du bon sens de ce député, l’un des rares élus conscients de l’attaque historique de ses congénères contre la démocratie française.

Plus que jamais, les Français devront balayer politiquement toute cette aristocratie politicienne de plus en plus déconnectée du réel, cette clique surpayée qui roule davantage pour les élites de Berlin et de Washington que pour les intérêts du peuple de France, de plus en plus considéré comme un problème, un danger pour leur utopie euro-extrémiste, et tout ce qui va avec !

Visiblement, ces gens-là sont prêts à sacrifier beaucoup de nos avantages acquis et des droits obtenus par nos aïeux parfois aux pris de leur sang, pour faire gagner leur projet euro-suprématiste fou !

Le Frexit et le RIC en seront les 2 principaux leviers démocratiques.

Partager cet article
  • 6
    Partages

2 pensées sur “Lois liberticides : les députés euro-identitaires retournent à la folie de Vichy !

  • 31 janvier 2019 à 20 h 09 min
    Permalink

    Coûte que coûte, je pense que le guignol veut durer jusqu’aux élections européennes. Après c’est du bonus.

    Répondre
  • 1 février 2019 à 9 h 42 min
    Permalink

    Au delà du commentaire de ce député courageux transparaît le fait que ceux qui ont voté Macron ont en fait mis à la tête de l’état un… fascho ! Les français en ont-ils seulement conscience ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *