Affaire Rodrigues : ces vidéos contredisent les affirmations du régime euro-identitaire de Macron

Le régime Macron aurait délibérément menti selon des vidéos exclusive publiées sur Facebook et les réseaux sociaux : on y voit un policiers viser les manifestants, puis s’effondrer après un lancer de grenade de désencerclement, un tir retentit quasi-simultanément et Jérôme Rodrigues proche d’Eric Drouet, et l’un des leaders les plus respectés des Gilets Jaunes, s’effondre à terre, grièvement touché à l’oeil !

Et des manifestants de lancer au policier, avant même qu’il n’appuie sur la gâchette : ’’ Arrête de viser la tête… Arrête de viser la tête !’’

Le bras droit du Ministre de l’intérieur, Laurent Nunez avait affirmé qu’il s’agissait non pas d’un tir de LBD, un flashball, mais d’une grenade désencerclement, une version visant à invoquer la thèse accidentelle plutôt qu’intentionnelle, et une version officielle immédiatement reprise et légitimée par la grande presse alignée et subventionnée.

Mais l’avocat du blessé, qui risque la perte de son oeil, avait démenti cette information très rapidement en affirmant au contraire qu’il s’agissait d’un tir délibéré dans la tête par un policier muni d’un lanceur de Balles de Défense.

Jérôme Rodrigues : Blessé à un œil par une Grenade ou un Flash-Ball ?

❓ 𝐉é𝐫ô𝐦𝐞 𝐑𝐨𝐝𝐫𝐢𝐠𝐮𝐞𝐬, 𝐟𝐢𝐠𝐮𝐫𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐆𝐢𝐥𝐞𝐭𝐬 𝐣𝐚𝐮𝐧𝐞𝐬, 𝐛𝐥𝐞𝐬𝐬é à 𝐮𝐧 œ𝐢𝐥 𝐩𝐚𝐫 𝐮𝐧𝐞 𝐆𝐫𝐞𝐧𝐚𝐝𝐞 𝐨𝐮 𝐮𝐧 𝐅𝐥𝐚𝐬𝐡-𝐁𝐚𝐥𝐥 ? | 27/01/2019 🇨🇵⚠ 𝐀𝐓𝐓𝐄𝐍𝐓𝐈𝐎𝐍, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.▪ Rappelons que Jérôme Rodrigues est un homme pacifique et n'a jamais appelé à la moindre violence. Ce Samedi, il essaie de ramener le calme et invite les Gilets-Jaunes à quitter Bastille pour République. République où la manifestation est bien plus calme à ce moment de la journée.▪ Les Policiers ne sont pas en danger ni encerclés. Mais l'un d'eux lance une grenade de désencerclement. La grenade est lancée aux pieds de Jérôme qui filmait sans bouger, ni protester et en silence.L'analyse de cette vidéo ne fait aucun doute, cette grenade n'était pas nécessaire. ▪ Mais est-ce bien la Grenade qui a blessé Jérôme, comme le prétendent la police et les médias ? ℹ 𝐂𝐞𝐫𝐭𝐚𝐢𝐧𝐬 𝐥'𝐚𝐮𝐫𝐨𝐧𝐭 𝐧𝐨𝐭é, dans le sous-titrage de la vidéo nous avons involontairement "écorché" le nom de Jérôme.▪Son nom s'écrit bien 𝐑𝐨𝐝𝐫𝐢𝐠𝐮𝐞𝐬 et non pas Rodriguez, cela ne concerne que le sous-titrage mais nous voulions corriger notre erreur. Cette journée de Samedi a été longue pour nous aussi et le montage de la vidéo s'est terminé Dimanche matin… Voilà, encore désolés et nous souhaitons beaucoup de courage à Jérôme et aux autres blessés et ils sont nombreux, nous recevons beaucoup de messages et vidéos et nous constatons une augmentation significative de violences policières.⚠ Nous appelons au calme général et précisons que ce n'est pas aux forces de l'ordres que nous devons en vouloir le plus mais à ceux qui donnent des ordres. Pour nous, les responsables de toutes ces violences ne sont que M.Macon suivi de M.Castaner. Nous ne sommes plus au XIX ou XX siècle, maintenant nos "élus" devront rendre des comptes.🔘 Qui peut croire que l'on puisse gouverner la France du XXI siècle à coups de Flash-ball, Grenades, police voltigeurs ou de blindés ?𝐍𝐎𝐍 Mr.Emmanuel Macron ce n'est pas cela être le commandant du navire France, alors attendez-vous à ce que la mutinerie s’amplifie, mais ça vous le savez déjà…✍ Pierre pour ParaFox Tv#GiletsJaunes #France #Macron #Police #FlashBall

Publiée par ParaFox TV sur Samedi 26 janvier 2019

Il est important de noter que ces lanceurs de balles en plastique dur, les LBD40, des armes prétendument non létales, sont en réalité dotés d’un système de visée très précis avec point rouge Eotech (point visé, point atteint), surtout à des distances aussi faibles…

A tel point qu’on peut s’interroger, si cette version du tir de LBD se confirme, si le tir n’était pas intentionnel, afin d’éliminer l’un des leaders des gilets jaunes, pour par ailleurs apeurer et faire pression sur les autres…

C’est en tout cas la question que posait publiquement Eric Drouet, qui évoque une tentative d’homicide.

Si ce nouveau mensonge du régime est avéré : est-ce que le régime euro-extrémiste instauré en zone France sera sanctionné, lui qui prétend tout aussi mensongèrement qu’aucun mort n’est à déplorer à cause de ses forces de l’ordre sur les 11 victimes en lien avec les gilets jaunes, alors qu’une dame, qui ne manifestait pas, avait été tuée à Marseille par une grenade tirée par les forces de sécurité du régime ?

Est-ce que les grands médias alignés qui reprennent ces infox et ces fake news aveuglément seront-ils poursuivis par la justice “française” et sanctionnés comme il se doit, pour avoir propagé auprès de millions de Français des mensonges susceptibles d’altérer leur jugement quant à la situation réelle du pays ?

Rien de tout cela dans le Nouvel Ordre Mondial : et en lieu et place, le 2 poids 2 mesures.

Inutile de préciser que les Gilets Jaunes ne vont pas baisser les bras facilement, face à toute cette propagande du régime, et l’Acte 12 s’annonce à nouveau très suivi.

Pour autant, quelle que soit la colère légitime des personnes blessées ou mutilées à vie et celles de leurs proches, seule la non violence absolue permettra de faire face dignement et efficacement au fascisme rampant qui s’est emparé peu à peu d’une partie de nos Institutions.

D’ailleurs, Jérôme Rodriques a lui-même appelé au calme par la voie d’une vidéo publiée sur Facebook.

Frexit et RIC seront les réponses incontournables et radicales face aux mensonges et à la propagande du régime euro-identitaire imposé de notre beau pays par les forces euro-atlantiste de l’ombre, et face à ses affidés de LaREM, du Modem, de EELV, du PS, de LR et de tant d’autres partis euro-extrémistes, ces partis loups déguisés en agneaux pseudo-centristes, affublé de leurs vrais-faux opposants euro-alternatifs de LFI et du RN.

Seuls les partis pour le Frexit radical et sans condition peuvent désormais avoir la confiance des Gilets Jaunes, tous les autres, y compris la liste macroniste de Levasseur et de Tapie, ne pourront que mener droit dans le mur.

Partager cet article

2 pensées sur “Affaire Rodrigues : ces vidéos contredisent les affirmations du régime euro-identitaire de Macron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *