Quand Carlos Ghosn goûte à la Mondialisation !

Après l’intervention publique du fiston, c’est au tour de Madame Ghosn de montrer sa trombine : elle vient en effet d’écrire à Human Right Watch, une Organisation Non Gouvernementale mondialiste (c’est un pléonasme), pour se plaindre des conditions de détention pénitentiaire de son riche mari dans une prison japonaise !

Carlos Ghosn aimait à se prendre pour un roi selon des observateurs indépendants, et organisait des soirées somptueuses, et s’était marie à très, très grandes pompes, au Château de Versailles à Paris. Au prix de dépenses somptuaires !

L’homme d’affaire libano-franco-brésilien, né au Brésil, était PDG de la firme automobile multinationale franco-japonaise Nissan Renault.

Embauché initialement en France, il avait discrètement délocalisé son siège fiscal aux Pays Bas en 2012 pour échapper à l’ISF, entre autres…

Fervent adepte de la mondialisation, l’évadé fiscal européen a été arrêté au Japon fin 2018 pour de multiples malversations ayant conduit à son enrichissement personnel : des accusations avec lesquelles le Japon ne plaisante pas.

Du coup, l’Homme mondial, après avoir goûté au meilleur de la France (Versailles), au meilleur des Pays-Bas (des impôts très légers pour un pays de l’UE), peut désormais goûter à la prison de Tokyo au “meilleur du Japon” : des prisons terribles, où le détenu “bénéficie” d’un “confort” très spartiate, une gastronomie limitée à 3 bols de riz, et très peu de contacts !

Et si finalement, au bout du compte et en définitive, la mondialisation avait du bon ?

Et que ses supporteurs se rassurent : Carlos a de bonnes chances d’échapper au pire. Déjà ses conditions de détention auraient été partiellement “assouplies” :

Il a du papier, il peut écrire, il peut lire et son avocat peut lui passer, par la vitre du parloir par exemple, des lettres de sa famille“, commente Régis Arnaud, le correspondant d’Europe 1 au pays du Soleil levant. 

Bon, ce n’est pas encore Versailles, mais bon, quand on a construit sa fortune sur les avantages de la mondialisation et tout en la promouvant, parfois en magouillant, il faut aussi en accepter les inconvénients, non ?

Et 3 bols de riz sauce hollandaise pour sa Majesté le Roi Carlos, 3 !

Partager cet article
  • 1
    Partage

3 pensées sur “Quand Carlos Ghosn goûte à la Mondialisation !

  • 15 janvier 2019 à 14 h 07 min
    Permalink

    Il doit commencer à se faire beaucoup de “sushi” le Carlos.

    Répondre
  • 15 janvier 2019 à 22 h 38 min
    Permalink

    Ouais bon, je ne comprends pas tout ce remue ménage, ce n’est que du cinéma pour occuper le peuple devant bfm TV.
    Ça me rappelle l’affaire Madoff, il s’est fait choper, mais il y’en a combien comme lui et qui ne se feront jamais choper car ils ont la carte de membre? Si Ghosn est tombé c’est qu’il y’a une raison. Et ce n’est probablement pas celle qu’on essaye de nous faire croire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *