Jeanne Calment : Doyenne de l’Humanité ou cupide affabulatrice française ?

Source : Leparisien.fr

“Affaire Jeanne Calment : les trois arguments qui interrogent

Des chercheurs russes ont conclu à un incroyable tour de passe-passe entre la Française, ex-doyenne de l’humanité, et sa fille, provoquant intérêt et controverse dans la communauté scientifique.

Destruction des archives familiales, intérêt financier, incohérences de récits… Dans une étude fleuve, Nikolai Zak, chercheur à l’université de mathématiques de Moscou, identifie dix-sept arguments capables de battre en brèche le record de l’ex-doyenne de l’humanité, Jeanne Calment, décédée à l’âge de 122 ans.

Soutenu par le gérontologue Valeri Novosselov, Nikolai Zak, a pendant des mois analysé biographies, interviews, photos, ainsi que les archives d’Arles, la ville du sud de la France où elle avait vécu, et des témoignages de ceux qui l’avaient connue pour arriver à une conclusion plutôt incroyable : en 1934 ce n’est pas l’unique fille de Jeanne Calment, Yvonne, qui est morte d’une pleurésie, comme le dit la version officielle, mais Jeanne Calment elle-même. Yvonne aurait alors emprunté l’identité de sa mère, ce qui aurait permis d’éviter de payer les droits de successions. (…)”

Lire la suite et la fin de cet article complotiste sur Leparisien.fr

LE COMMENTAIRE A CHAUD DE FRANCE FREXIT

Il est piquant de voir les médias français accorder du crédit à des chercheurs russes, ces mêmes médias qui habituellement conspuent les chercheurs russes ou leurs collègues qui remettent en cause l’Histoire officielle dans le récentisme !

Une attaque directe contre un symbole mondial français

Là il s’agit d’un récentisme un peu plus particulier et visant directement l’administration française et plus globalement le Système français !

Peut-être est-ce la raison pour laquelle les grands médias alignés donnent une énorme résonance et un certain crédit à cette théorie assez loufoque, qui semble quand même assez peu crédible : On ne remplace pas comme ça, d’un coup de baguette magique, sa mère âgée de 25 ans de plus que soi-même, sans qu’aucun proche ni aucun tiers ne s’en rende compte !

Comme si une Française ne pouvait pas – ne pouvait plus – représenter un symbole crédible pour le monde et l’humanité…

Et tout cela pour des sombres droits de succession, finalement assez limités en réalité…

De même les autres arguments utilisés par les chercheurs russes (mais des chercheurs français avaient déjà eux-même initié cette théorie par le passé) et complaisamment repris par les médias alignés sont à la limite du risible : ainsi les chercheurs accusent la super-centenaire de paraître plus jeune que son âge réel, mais toutes études démontrent que les personnes en meilleure santé et risquant de vivre plus longtemps apparaissent nettement plus jeunes que leur âge réel !

C’est un pur sophisme et une inversion pure et simple de l’argumentation…

Mais comme l’objectif vise à discréditer le sérieux du Système français, et à le faire passer pour un système digne des pires républiques bananières du tiers-monde, alors les journalistes anti-France donnent du crédit à ces propos et les relaient sérieusement, sans remettre en cause le fond malgré la faiblesse évidente des arguments !

Jamais aucun de ces grands médias n’aurait remis en cause avec une telle connivence les missions Apollo, les pyramides d’Egypte, le réchauffement climatique anthropique, l’affaire Kennedy, la réalité de l’ISS ou encore les attaques chimiques en Syrie, sans parler du 11 Septembre ou de tant d’autres théories du complot internationales (dont certaines ayant trait à la seconde guerre mondiale), car aucune de ces théories ne vise à affaiblir la France !

Pourtant les arguments sur l’alchimie des grands pyramides égyptiennes avancés par les chercheurs récentistes russes, et complétés par les travaux sur le béton naturel développés par un chercheur français, semblent bien plus déstabilisants et plus crédibles que les sophismes grossiers et les arguties fiscales improbables proposés pour l’affaire Jeanne Calment !

Bien évidemment, France Frexit reviendra sur cette nouvelle théorie du complot largement colportée par les grands médias (anti-) français.

Pour construire l’UE, la France et ses symboles ne doivent-ils pas disparaître !

Partager cet article

8 pensées sur “Jeanne Calment : Doyenne de l’Humanité ou cupide affabulatrice française ?

  • 5 janvier 2019 à 12 h 16 min
    Permalink

    J’ai lu une partie de l’étude effectivement la taille de la dame c’est à dire une perte de 2 cm de 57 a 122 ans est plus que troublant alors qu’elle devait baisser de minimum 5-6 cm , mais faut voir si les cas exceptionnels sont fréquents.

    Répondre
    • 5 janvier 2019 à 12 h 19 min
      Permalink

      Son cas est exceptionnel par définition..

      Répondre
  • 11 janvier 2019 à 18 h 49 min
    Permalink

    vous parlez de remplacer la mère par la fille à la vue de tous …mais qui vous parle de cela ?
    Qui vous dit qu’à cette époque La fille s’est faite passée pour la mère ?
    Il ne s’agirait que d’un acte de décès falsifié par une fausse identité. C’est peut-être simplement Jeanne Calment qui est morte ce jour là (19 Janvier 1934 , anniversaire de Yvonne Calment) et tout le monde en était conscient , personne n’est allé vérifier l’acte de décès(et pour quelle raison ?), ce dernier n’a peut-être pas été publié (aucune obligation) . La fille (Yvonne) a très bien pu faire sa vie en tant que Fille de Jeanne Calment , jusqu’à ce que tous meurent autour d’elle et ensuite se servir de l’identité de sa mère pour le viager et par conséquence son record de longévité( bien malgré elle).
    Jeanne Calment avait déjà dû payer les frais de succession pour le décès de son père en 1931 (frais en constante augmentation à cette époque) , 3 ans plus tard sa fille Yvonne aurait dû payer les frais de succession du décès de Jeanne (en admettant que c’est bien Jeanne qui est décédée à cette époque), cette somme aurait pu mettre le magasin de la famille Calment en difficulté , d’où l’acte de décès falsifié et l’usurpation d’identité.

    Répondre
    • 11 janvier 2019 à 18 h 52 min
      Permalink

      A cette époque, croyez bien que la vie locale était bien plus développée et surveillée que de nos jours !

      Croyez-vous que les fonctionnaires auraient versé la rente à fille sans que personne ne se rende compte de rien, alors que la famille était une famille de petits notables locaux.

      Lol, pendant que vous y êtes, c’est peut-être la petit-fille qui a fait le coup !

      Répondre
    • 11 janvier 2019 à 18 h 58 min
      Permalink

      Théoriquement la mamie a bien du toucher une retraite non ?

      25 ans de moins à l’âge de la retraite et alors que tous ces gens-là avaient une vie publique, imaginez la scène pour aller retirer sa pension, en tout cas pour faire les papiers.

      Répondre
  • 11 janvier 2019 à 19 h 15 min
    Permalink

    Elle était Femme au foyer donc elle ne devait pas avoir de retraite . Je ne connais pas la législation en matière de pension de réversion à cette époque mais de là à appeler ça une rente… qui aurait eu effet à la mort de son “mari” Fernand en 1942 . La France était en Guerre , même à Arles , l’administration n’avait peut-être pas les même priorités qu’avant . La seule rente qu’elle ait eu c’est celle du viager qu’elle a signé en 1965 et que l’assurance a dû continuer à payer après la mort du notaire.

    Finalement, J’espère aussi que ceci n’est qu’une farce et que Jeanne est vraiment celle qu’elle est mais le doute est très présent que ce soit dans les photos d’époque ou les raisons éventuelles d’une usurpation.

    Répondre
    • 11 janvier 2019 à 20 h 00 min
      Permalink

      Même femme au foyer, elle devait toucher une rente, forcément, surtout encore une fois qu’elle faisait partie de la petite bourgeoisie.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *