Attentat avorté ? Un gendarme mobile arrêté par la douane en possession d’explosifs à Paris…

A-t’on évité de justesse un carnage parmi les Gilets Jaunes ou parmi la population parisienne à l’approche de Noël et du Nouvel An, notamment sur les Champs Elysées ?

Y a-t’il eu une volonté, un plan pour déposer des explosifs dans un train ou un TGV ?

Ou pour faire commerce d’une façon ou d’une autre de ces explosifs avec d’autres forces de l’ombre ?

Ce sont les questions que se posent le Mouvement pour la Vérité, après l’arrestation par hasard près de la gare de Lyon – en plein Paris – d’un gendarme mobile de 29 ans lors d’un contrôle inopiné, qui transportait avec lui des explosifs illégaux et sans motif légitime.

Car on ne se promène pas en plein Paris, à la veille des fêtes de fin d’années très courues dans la capitale, et en plein mouvement des Gilets Jaunes, avec des explosifs sur soi sans aucune raison valable, et alors que des dizaines de milliers de policiers sont en état d’alerte, dont près de 10 000 rien qu’à Paris…

Selon LeFigaro.net, cet ancien militaire de la légion étrangère, spécialiste de la manipulation des explosifs, se serait rebellé mais aurait été finalement maîtrisé par les douaniers, qui l’ont remis à la police.

Le militaire dont les explications et “les motivations restent extrêmement floues” selon les informations officielles, aurait été placé en détention provisoire et écroué.

Aucune information n’a filtré concernant la quantité d’explosif transporté…

Cette affaire, qui intervient quelques semaines seulement après l’attentat de Strasbourg, et alors que les risques d’attentat sont particulièrement élevés en zone France à l’approche du Nouvel An, est sortie seulement ces dernières heures dans la presse et a été largement étouffée par les grands médias alignés (quelques entrefilets à peine), alors que dans le contexte actuel de rumeurs et de menaces terroristes, elle aurait du sortir immédiatement et faire la Une de tous les médias nationaux, voire internationaux.

Curieusement, l’affaire a été transmise à la gendarmerie (!) et le parquet anti-terroriste de Paris ne s’est pas auto-saisi de ce dossier !

On ne connait donc pas les motivations du transporteur d’explosifs en pleine alerte attentats, en plein Paris, mais circulez braves gens, il n’y a rien à voir…

Partager cet article
  • 1
    Partage

4 pensées sur “Attentat avorté ? Un gendarme mobile arrêté par la douane en possession d’explosifs à Paris…

  • 29 décembre 2018 à 11 h 05 min
    Permalink

    Franchement troublant cette histoire.
    Un conspi digne de ce nom se fera tout de suite une petite idée de ce que cela pouvait bien cacher…

    Répondre
  • 29 décembre 2018 à 11 h 57 min
    Permalink

    Vous avez vus ? Pour réorienter le combat à l’horizontale, le pouvoir va nous sortir les foulards rouges.

    Répondre
  • 29 décembre 2018 à 11 h 58 min
    Permalink

    La stratégie de la tension, un classique.

    Répondre
  • 29 décembre 2018 à 12 h 03 min
    Permalink

    A 29 ans, encore écervelé à mon avis, bizarrement il reste dans son activité d’expert en e*pl*s*f comme si il avait été recruté pour sa spécialité. Il a dû faire cela pour de l’argent en lui racontant qu’il fera cela pour la bonne cause.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *