Israël bombarde la Syrie malgré le pseudo-bouclier indéfectible des S-300 russes…

Source : voltairenet.org

Israël bombarde un objectif en Syrie malgré la protection anti-aérienne

Tsahal a bombardé le jour de Noël (25 décembre 2018) un objectif en Syrie malgré la nouvelle protection anti-aérienne. C’est la seconde fois que l’armée de l’air israélienne opère en Syrie depuis le déploiement des missiles S-300, des radars dernière génération et du système de coordination Polyana D4M1.

Des avions israéliens ont tiré plusieurs missiles depuis l’espace aérien libanais vers un aéroport de la capitale syrienne, alors que la ville fêtait la naissance du Christ pour la première fois depuis la fin de la guerre. La protection anti-aérienne a détruit plusieurs missiles, mais au moins un a atteint sa cible : des personnalités qui montaient dans un avion officiel iranien pour se rendre à des obsèques à Téhéran. Trois d’entre elles auraient été blessées, ainsi que trois soldats syriens.

La question se pose de savoir comment Tsahal a pu tirer malgré le nouveau système de protection anti-aérienne et du rôle qu’à joué la Russie.

Durant les sept ans de guerre, Israël a prétendu ne pas intervenir dans les affaires intérieures syriennes. Tandis que la République arabe syrienne l’accusait de fournir un appui aérien aux jihadistes et de les équiper en armes. La semaine dernière Tsahal a reconnu avoir procédé à plus de 250 bombardements durant le troisième trimestre 2018, soit une moyenne de 2,7 par jour.”

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

Dès le déploiement des missiles S-300 par la Russie en Syrie, suite à la destruction impunie de l’un de leurs aéronefs militaires lors d’un bombardement israëlien, nous avions insisté sur le fait que le système de missiles S-300, qui était présenté par la Russie et les médias occidentaux comme un système anti-aérien indéfectible, étaient en réalité une vraie passoire à peine moins périmée que le système précédemment installé, et qui n’empêcherait en rien les bombardements illégaux.

Le dernier bombardement des jours derniers nous donne évidemment 100% raison, et prouve que Poutine joue une fois de plus un jeu de rôle dans lequel il passe pour le grand méchant loup, l’ennemi public numéro 1 face aux élites occidentales, mais qui est en réalité un opposant en mousse avec des pistolets à eau, qui ne représente aucune réelle opposition, mais permet aux élites mondialistes de dérouler leurs plans financiers et militaires en toute quiétude.

La Maîtrise de l’opposition est la base de la stabilité du Système 

Des commentateurs  “indépendants” comme l’inénarrable PPDA, le responsable des Cercles Nationalistes, nous raconteront sans rire que c’est une tactique du Président russe, et que Poutine a fait exprès de ne pas livrer un système anti-missile efficace pour rester un acteur incontournable dans la région au cas où, ou une autre connerie de ce genre…

La réalité, c’est que ce qu’il promettait comme un bouclier de défense inviolable comme seule réplique à la dizaine de soldats russes tués en vol, était en fait une vaste fumisterie médiatico-militaire pour marquer le coup et enfumer le Mouvement pour la Vérité, comme nous le soulignions dès le départ, une fake news “made in USSR” largement reprise par les grands médias alignés, du cinéma à 360°.

Et dans l’article du réseau Voltaire ci-dessus, la question du fait de savoir comment Israël a bien pu traverser aussi tranquillement le système de défense russe déployé en Syrie par les Russes ne peut que faire sourire les observateurs réellement informés, et surtout réellement indépendants !

Car tous les observateurs bien renseignés, et ils sont nombreux, savaient bien que ce système anti-missile était en vérité totalement dépassé et obsolète (la Russie en est au niveau S-500), et n’empêcherait en rien la répétition des bombardements illégaux en Syrie.

Mais plus que jamais au pays des aveugles, les borgnes sont rois.

Partager cet article
  • 1
    Partage

4 pensées sur “Israël bombarde la Syrie malgré le pseudo-bouclier indéfectible des S-300 russes…

  • 29 décembre 2018 à 15 h 45 min
    Permalink

    Là, pour le coup, vous vous êtes un peu fourvoyé.

    Lisez Debka pour augmenter vos connaissances sur l’aspect opérationnel du conflit en Syrie.

    En ce qui concerne la dernière frappe d’Israël, la défense anti aérienne s’est retenue de riposter, car les 6 avions de l’IAF étaient cachés derrière 2 avions civils au dessus du Liban.

    Cette nouvelle tactique d’Israël d’utiliser des boucliers humains civils confirme son impuissance face aux systèmes anti aériens déployés.

    Elle montre aussi la complète immoralité d’Israël mais cela n’est pas nouveau pour personne.

    De plus, la Syrie à riposté, lors de cette attaque, en envoyant un missile qui a atterri dans le centre d’Israël. Histoire de faire passer un message.

    Répondre
    • 29 décembre 2018 à 20 h 18 min
      Permalink

      Je ne pense pas tant que nous nous fourvoyons, et les faits ont plutôt tendance à nous donner raison.

      Après, je reconnais que l’article ne fait pas dans la nuance, car l’idée était de faire passer les lignes de forces géopolitiques mondiales, plutôt que locales…

      Répondre
        • 6 janvier 2019 à 0 h 07 min
          Permalink

          Mais de quelle erreur parlez-vous ?

          Soyez clair et concis svp.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *