Du RIC des Gilets Jaunes au RIP de l’UPR : Le Référendum d’Initiative Populaire

C’est devenu la revendication centrale des Gilets Jaunes, car c’est la seule façon de faire perdurer dans les années à venir le Pouvoir du peuple français face au Pyramidion euro-mondialiste et à leurs sbires imposés en zone France :

Le RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) ou RIP dans sa version UPR (Référendum d’Initiative Populaire), la plus transparente vis-à-vis du pouvoir du peuple, a été longuement débattu lors d’un colloque réunissant les gilets jaunes, dont Maxime Nicolle, et les intellectuels à la base de cet outil démocratique désormais incontournable, dont Etienne Chouard :

Inutile de préciser que ces travaux préparatoires au RIP affolent les élites et leurs chiens de garde, pour paraphraser feu Mitterrand, se déchaînent contre cette revendication suprême des Gilets Jaunes.

Ecoutez les propos outranciers de l’un d’eux, Jean-Michel Apathie, au micro d’une radio propriété d’un “riche milliardaire” :

C’est la preuve s’il en était besoin que ce RIC est une arme de destruction massive de la pyramide euro-mondialiste, et comme nous le rappelons de longue date désormais.

Frexit et RIC seront 2 grands pas vers la libération du peuple français !

Partager cet article
  • 1
    Partage

9 pensées sur “Du RIC des Gilets Jaunes au RIP de l’UPR : Le Référendum d’Initiative Populaire

  • 19 décembre 2018 à 6 h 55 min
    Permalink

    Bonjour Frex , il y a plusieurs choses dans cet article , qui font qu’au final , c’est dur de comprendre de quoi on est en train de parler …. Vous écrivez deux fois ” revenu ” d’initiative populaire , alors que c’est ” référendum ” .
    Quant au journaliste pro systéme , lui il transforme carrément ” référendum” , en ” rassemblement ” , et dit ” rassemblement d’initiative populaire” mdr
    En dehors de ça , si on arrive a y comprendre quelquechose , le RIC , référendum d’initiative populaire , que le gouvernement Macron réfléchit a nous laisser mettre en place pour nous faire plaisir , il ne va servir a rien . J’ai bien ouvert mes oreilles devant la télé, et voici comment la chose est ficelée pour nous la mettre :
    Le mot initiative . Certaines idées ou projets ou initiatives VENANT du peuple , sur certains sujets , et ayant bcp de gens favorables, pourront être soumis a référendum et peut – être adoptés .
    Mais en aucun cas, aucun , il n’est question que le peuple soit interrogé par référendum, concernant une initiative qui viendrait de quelquun d’autre que lui. Il n’aura donc , pas plus qu’aujourdhui, une opinion prévalant zur celle du parlement , encore moins du gouvernement , encore moins du président , ni sera a même de remettre en cause une décision qu’ils ont prise.
    Tout juste le peuple aura t il le droit d’INITIER de nveaux projets. Les mots ont un sens.
    Fin du sketch .
    What did you expect ?

    Répondre
    • 19 décembre 2018 à 7 h 43 min
      Permalink

      Effectivement Mésange, des corrections ont été apportées à l’article posté trop vite.

      Répondre
  • 19 décembre 2018 à 7 h 59 min
    Permalink

    Ils commencent à y réfléchir , mais en annonçant la couleur : le ric va étre juridiquement compliqué , disent – ils. Soit les initiatives populaires devront étre validées par le filtre des parlementaires , auquel cas le peuple ne sera pas content,
    soit on laisse le peuple vraiment décider directement , et c’est dangereux.
    Ben voilà, La messe est dite !

    httpsmtv.com/politique/le-ric-ce-casse-tete-juridique-qui-s-annonce-1590805.html

    Répondre
    • 19 décembre 2018 à 8 h 03 min
      Permalink

      Aucune chance qu’un filtre puisse être accepté :

      L’idée la plus simple serait 700 000 signatures (1/10e) (1/100e), point barre.

      Répondre
  • 19 décembre 2018 à 8 h 06 min
    Permalink

    700 000 signatures , c’est un dixiéme de quoi ? ( Excusez-moi, j’ai pas compris)

    Répondre
    • 19 décembre 2018 à 8 h 47 min
      Permalink

      Lol ! 1/100e évidemment, désolé pour la bourde.

      Par contre, je propose une majorité confirmée de 55% en cas de révocations, ce qui permettrait d’éviter une trop grande instabilité.

      Répondre
  • 19 décembre 2018 à 8 h 41 min
    Permalink

    Quoi qu’il en soit , il faut faire le RIC et pas le RIP , je trouve …
    D’abord, RIP, pour tout le minde, ça renvoie à ” rest in peace” , et RIP ça évoque immédiatement une tombe . Ca craint
    Deuxio : populaire , etymologiquement , c’est le peuple, la population. Or, la population Française, c’est une notion qui inclut : les bébés, les enfants, les ados mineurs, les vieillards frappés d’alzheimer qui ne reconnaissent même plus leurs enfants et croient qu’on est en 1918, les gens privés de leurs droits civiques pour crimes graves, les gens en coma profond depuis dix ans en état de mort cérébrale, et les personnes atteintes de maladies type trisomie ou même pire hélas. La ” population” , ca comprend l’ensemble .
    Or , on ne va pas demander aux enfants en maternelle de s’exprimer, aux moribonds de 98 ans maintenus en vie par perf non plus, dumoins j’espere . ( A moins que comme dans certaines dictatures, on aille extorquer la signature des mourants et des débiles profonds , mais j’espere que ce n’est pas le cas 😂)
    Il convient donc de rester plurot sur ” citoyen” . Même si c’est imparfait (- car en effet la notion au départ était ” habitant les villes” , en opposition à l’esclave ou paysan qui ne votait pas, n’habitant pas la cité) c’est encore ” citoyen ” qui est encore le terme le moins pire. Aujourdhui il référe aujourdhui a toute personne en age d’aller s’inscrire sur les listes électorales et non privé de ses droits .

    Répondre
  • Ping :Chassés d’un ronds-point sur une musique de Piaf, les Gilets Jaunes se réinstallent de plus belle ! – FRANCE FREXIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *