Gilets Jaunes – Les Sociétés d’Autoroutes veulent forcer les automobilistes à payer quand même !

Source : francais.rt.com

Péages gratuits : après les avoir identifiés, Vinci va contacter ceux qui n’ont pas payé l’autoroute

Rends l’argent 2.0 ? Le pôle autoroutes du groupe Vinci a fait savoir qu’il souhaitait faire payer les automobilistes n’ayant pas pu s’acquitter de leur règlement lors des récentes opérations « péages gratuits » organisées par les Gilets jaunes.

Comme l’explique ce 17 décembre Le Dauphiné libéré, Vinci autoroutes a annoncé vouloir faire payer les automobilistes « qui n’ont pas pu s’acquitter de leur péage ». Contacté par le quotidien de presse régionale, le groupe français a en effet affirmé qu’il comptait « écrire aux personnes qu’[il] a[vait] pu identifier » à l’aide de caméras de surveillance. « Il ne s’agissait pas d’opérations “péage gratuit”. Les levages de barrière se font ici sans notre accord », a ajouté le représentant de l’entreprise.

Selon France Info, les sociétés d’autoroutes ont accès au fichier des plaques d’immatriculation du ministère de l’Intérieur.

« L’idée n’est absolument pas de les pénaliser », a précisé le groupe français après avoir invité les automobilistes à bien vouloir « payer le péage correspondant à leur trajet ».

Cette annonce fait suite à une série d’opérations de filtrages organisées par des Gilets jaunes sur le réseau autoroutier français.

Vinci Autoroutes, premier opérateur européen

En 2005, le groupe Vinci est choisi comme acquéreur d’Autoroutes du Sud de la France (ASF) et d’Autoroutes Esterel-Côte d’Azur (Escota) au moment où l’essentiel du secteur autoroutier français est privatisé. (…)”

Lire la suite et la fin de cet article sur  francais.rt.com.

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

l’information n’a pas encore pu être confirmée officiellement, mais on nous signale même des automobilistes qui auraient reçu par ailleurs des amendes de 18 EUR (certains en plusieurs exemplaires) suite à des passages lors de barrières levées par des Gilets Jaunes en région Rhône-Alpes (AREA, APRR)   !

Les Gilets Jaunes doivent placer au plus vite dans leurs revendications prioritaires la NATIONALISATION  IMMEDIATE DES AUTOROUTES partout en France, et sans exception !

C’est d’ailleurs inscrit dans le programme de l’UPR.

Boycott et Frexit, vite !

EDIT DU 18/12 : Confirmation des amendes transmises par la Société d’Autoroute AREA en région Rhône-Alpes, filiale du groupe APRR, pour non paiement du péage suite aux actions des Gilets Jaunes :

Voilà comment les autoroutes espèrent se refaire une santé financière sur le dos des Français, en leur faisant payer 3 ou 4 fois leur trajet réel.

La solution ? Très simple : la nationalisation immédiate des Sociétés d’autoroute et Frexit, vite !

EDIT du 19/12 :

Face à la colère qui montait parmi la population, les Sociétés d’Autoroutes VINCI, APRR, AREA ont décidé de renoncer à récupérer l’argent des automobilistes.

C’était la moindre des choses.

Partager cet article
  • 1
    Partage

9 pensées sur “Gilets Jaunes – Les Sociétés d’Autoroutes veulent forcer les automobilistes à payer quand même !

  • 18 décembre 2018 à 12 h 34 min
    Permalink

    C’est pourtant tellement plus simple et efficace de ne plus consommer plutôt que d’aller se les geler sur un rond point en attendant de se faire dégager par les forces de l’ordre.
    Vomir et rejeter ce système de merde, ce n’est pas forcément porter un gilet jaune en hurlant “Macron dégage”

    Extrait d’article :

    Un peu partout en France, des points de blocage étaient levés lundi matin. Ce mardi 18 décembre, les opérations d’évacuations se poursuivaient, notamment dans les Côtes-d’Armor et en Saône-et-Loire.

    “Ça suffit!”. Les évacuations de ronds-points et d’axes routiers bloqués dans le cadre du mouvement des “gilets jaunes” vont se “poursuivre”, a affirmé lundi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, ajoutant que cette mobilisation devait désormais cesser.

    Un peu partout en France, des points de blocage étaient levés lundi matin, après une cinquième journée d’action nationale samedi qui a marqué un essoufflement de la mobilisation. Ce mardi 18 décembre, les opérations d’évacuations se poursuivaient.

    Répondre
    • 18 décembre 2018 à 19 h 09 min
      Permalink

      Exactement.

      Mais les consommateurs resteront des consommateurs.

      Répondre
  • 19 décembre 2018 à 7 h 08 min
    Permalink

    Ce système de péages est une aberration. Il faudrait mettre en place le système des vignettes qui fonctionne très bien en europe centrale. En Autriche la vignette annuelle coûte 90€, en France un Lille > Nice coûte 200€ pour un aller/retour. Cherchez l’erreur.

    Répondre
    • 19 décembre 2018 à 12 h 50 min
      Permalink

      C’est très cher on est d’accord, mais quand on pense en plus que la France a vendu l’exploitation de ses autoroutes, on tombe sur la tête.
      C’est ultra rentable les autoroutes, et ben on les vend!
      Tout ce qui rapporte au pays, ça passe dans le domaine privé, cherchez l’erreur…
      A ce niveau de niveau, si ce n’est pas de la connerie, alors c’est de la haute trahison.

      Répondre
      • 19 décembre 2018 à 13 h 16 min
        Permalink

        L’article a été complété : les Sociétés d’autoroutes, face à la bronca populaire, ont décidé de renoncer à récupérer les ronds… mais elles ont un peu plus pourri leur image dans cette vile tentative de racket à peine déguisé, car les automobilistes étaient sous la contrainte des manifestants et n’avaient pas le choix.

        Répondre
    • 19 décembre 2018 à 13 h 13 min
      Permalink

      Oui, ils adorent se moquer du monde du matin au soir…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *