LLP décrypte les revendications des Gilets Jaunes

Alors que le régime Macron prépare pour ce soir de prétendues mesures sortie de crise, tout droit sorties de son propre chapeau, pour faire semblent de répondre politiquement aux revendications des Gilets Jaunes, le Libre Penseur décrypte la charte des vraies revendications des gilets jaunes :

Une très bonne vidéo pour mieux comprendre les réels enjeux de la révolte des Gilets Jaunes qui secoue la France rurale, mais aussi la France des (très) beaux quartiers et le Triangle d’or depuis près d’un mois.

Concernant la justice, et parmi les mesures les plus urgentes, nous ajoutons la nécessité de filmer tous les procès et de les diffuser sur internet en temps réel : la justice du peuple doit être sous le contrôle direct du peuple.

A l’heure où les caméras sont partout, il est surprenant que les élites ne soient pas sous la surveillance du peuple lors de leurs grandes décisions au nom du peuple !

Cela doit cesser.

Partager cet article
  • 2
    Partages

4 pensées sur “LLP décrypte les revendications des Gilets Jaunes

  • 10 décembre 2018 à 10 h 47 min
    Permalink

    Quand le commun des mortels avec un gilet jaune , ” se permet ” désormais d’aborder des thèmes tel que l’endettement lié a l’infame loi de 73 , on a juste un grand silence comme réponse
    https://breaknews.fr/2018/12/08/loi-rothschild-malaise-sur-le-plateau-dm6-apres-lintervention-dun-gilet-jaune/amp/

    Il va bien falloir pourtant que nos élites prennent de ça : le peuple n’est pas aussi abruti et manipulable qu’avant !

    Répondre
  • 10 décembre 2018 à 17 h 23 min
    Permalink

    S’ils ne les remplaçaient pas, on s’en fout, mais comme ils vont forcément remettre en état leurs belles machines à cash, il va falloir payer tout ça.
    Alors qu’il suffit simplement de rouler comme des tortues pour ne pas leur filer encore plus de fric.

    Selon Europe 1, 250 radars automatiques ont été détruits ou abîmés depuis le début du mouvement des “gilets jaunes”. Le ministère de l’Intérieur confirme que les dégradations ont fortement augmenté ces dernières semaines.

    Les flashs ne crépitent presque plus sur le bord des routes françaises.

    Depuis la mi-novembre, de nombreux radars automatiques ont été obstrués, recouverts de peinture ou incendiés. À tel point que la moitié des équipements que compte l’Hexagone serait désormais hors-service, rapporte Europe 1 lundi 10 décembre. Selon la station, au moins 250 appareils auraient été détruits, principalement brûlés, ces trois dernières semaines sur fond de contestation des “gilets jaunes”. Au total, 1.500 radars auraient été vandalisés. Dans certains départements ruraux, la quasi totalité des équipements ne fonctionne plus.

    Répondre
    • 10 décembre 2018 à 17 h 41 min
      Permalink

      Ces radars sont un moyen de faire payer les Français qui doivent rouler pour aller bosser, mais je suis 100% d’accord pour une conduite anti-WNO, 2 ou 3 km/h sous la limite autorisée pour éviter tout risque de flash et assécher les caisses.

      Répondre
      • 10 décembre 2018 à 22 h 50 min
        Permalink

        Je suis assez d’accord.

        Mais ce n’est pas evident quand t’as un 40T qui te colle aux fesses à 95…

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.