Gilets Jaunes – Etienne Chouard explique les causes et propose la solution

Les Gilets Jaunes commencent progressivement à ouvrir les yeux sur le monde qui les régit, mais il leur reste encore une peu de chemin à parcourir pour bien comprendre les rouages et les mécanismes qui mènent à leur ruine programmée par les élites.

Etienne Chouard explique au micro de BTLV les causes profondes de la crise et désignent une solution et un homme providentiel qui sera capable de détruire ce système scélérat qui les tue et les avilit progressivement :

Partager cet article
  • 4
    Partages

10 pensées sur “Gilets Jaunes – Etienne Chouard explique les causes et propose la solution

  • 9 décembre 2018 à 16 h 34 min
    Permalink

    Pas trouvé de lien direct sur you tube mais faut vraiment écouter ce discours sur BFM relégué par Wikistrike.
    Plus collabo et vendu que ces faux journalistes on meurt.
    Très belle répartie de ce gilet jaune.

    Répondre
    • 9 décembre 2018 à 22 h 38 min
      Permalink

      Voir cette vidéo a fait monter ma tension. 😬

      Répondre
  • 9 décembre 2018 à 18 h 58 min
    Permalink

    Le gros problème qui va se poser maintenant, c’est de rassembler tous ces intellos et politiques soi-disant dissidents mais qui ne jouent en réalité que pour leur petite boutique tout en dénonçant “un système qui ne cherche qu’à diviser”.
    Les Gilets Jaunes ont montré la voie, humiliant par là ces pseudos sauveurs en leur donnant une belle leçon de civisme.
    On attend maintenant que Chouard, Asselineau, Le Pen (et oui il va falloir faire avec), Mélenchon ou Ruffin possiblement, Soral-la-nitro, Phillipot, Dupont-Aignan, Onfray, sauf Zemmour (si vous avez bien suivi son rôle) décrochent leur téléphone discutent, se réunissent et accouchent d’autre chose que d’un gros étron.
    Cépagagné! Mais bon, ils ont une responsabilité historique, il va falloir qu’il se sortent les doigts du fion, à défaut, les Français les balaieront également comme des malpropres. Soit on chevauche la Bête pour la dompter, soit on se fait écraser par elle.

    Répondre
    • 9 décembre 2018 à 22 h 46 min
      Permalink

      Oui, mais pas Lepen. C’est un peu comme Bolsonaro, non merci.
      Si elle était passée, l’ambassade de France aurait déménagé aussitôt.
      Tu peux rajouter HR par contre.

      Répondre
      • 10 décembre 2018 à 16 h 10 min
        Permalink

        Pas Le Pen? Au nom de quoi? Mort de rire…

        Répondre
        • 10 décembre 2018 à 16 h 20 min
          Permalink

          Au nom de son européisme et de son atlantisme à peine voilé peut-être : elle ne veut sortir ni de l’UE, ni l’Euro ni de l’Otan, cela fait beaucoup, beaucoup trop pour être crédible en tout cas.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *