Le Régime Macron accroît la répression judiciaire contre ses opposants

Illustration : Image d’archive Source RFI – Macron à la rencontre des militaires.

Après s’être attaqué aux responsables du Rassemblement National Marine Le Pen et de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, ses 2 opposants principaux visés ces dernières semaines par des poursuites judiciaires et des perquisitions très lourdes, le régime Macron, visiblement aux abois, vient de déclencher à la veille de l’Acte IV une nouvelle vague de répression judiciaire contre ses nouveaux opposants en Gilets Jaunes, avec une plainte contre le leader de Debout La France, Nicolas Dupont Aignan, et une enquête préliminaire lancée l’un des principaux animateurs de la jacquerie jaune sur internet, Eric Drouet.

Contre Nicolas Dupont Aignan, le Régime européiste en charge de la zone France a chargé son Ministre de l’Intérieur Castaner de déposer une plainte à propos des policiers déguisés en casseurs, visibles sur de nombreuses vidéos disponibles sur internet .

Concernant Eric Drouet, le régime a chargé son parquet de lancer une enquête préliminaire suite à des propos invitant à aller chercher Macron à l’Elysée dans une émission de télévision sur la chaine macroniste BFM TV.

Cette répression judiciaire s’ajoute à une répression policière sans précédent depuis 50 ans sans doute, avec déjà au moins 1 mort – une dame tuée a priori involontairement par une grenade lacrymogène à Marseille – et des centaines de blessés, voire davantage,  dont de nombreux blessés graves.

Il faut dire à décharge du régime, que la rage des manifestants contre le Pouvoir est exceptionnelle, tellement les rancoeurs semblent s’accumuler, de longue date sans doute, mais peut-être soudainement libérées par l’attitude provocatrice des dirigeants actuels du pays.

Pour autant, les opposants au Pouvoir sévissant en zone France ne comptent pas se taire et défient ouvertement le régime en place :

 

Avant même sa prise de Pouvoir, une sorte de putsch légal, largement orchestrée dans les grands médias milliardaires, le régime avait éliminé son principal adversaire François Fillon par une enquête judiciaire, en pleine campagne électorale.

Affaires à suivre !

Partager cet article
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *