Une dame de 80 ans décède après avoir été blessée par une grenade lacrymogène

L’insurrection des gilets jaunes enregistre un nouveau décès avec la mort hier dimanche d’une dame de 80 ans qui avait été blessée par un tir de grenade lacrymogène alors qu’elle fermait ses volets en marge d’une manifestation samedi dernier à Marseille. On ne l’apprend que ce matin.

Opérée dans l’hôpital de la Timone, elle a été victime d’un choc opératoire selon les informations officielles :

Il s’agit de la 5ème victime enregistrée depuis le début des jacqueries historiques qui frappent la France depuis 3 semaines, tandis que la pression ne retombe pas et qu’un nouvel acte 4 se profile pour le 8 Décembre dans les beaux quartiers de Paris.

L’emploi abusif et finalement assez inopérant de grenades lacrymogènes, de grenades assourdissantes et de grenades de désencerclement, qui cause des décès régulièrement et des mutilations parfois terribles, et dont on ne connait pas le contenu précis en terme de gaz utilisés ni les effets sur la santé à long terme, doit être rapidement investigué.

Pour le moment les grands médias de masse à la solde du régime Macron censure cette nouvelle victime : combien le régime en place attend-il de morts pour enfin écouter sérieusement et entendre les Gilets Jaunes ?

Partager cet article
  • 2
    Partages

3 pensées sur “Une dame de 80 ans décède après avoir été blessée par une grenade lacrymogène

  • 3 décembre 2018 à 14 h 58 min
    Permalink

    Il faut que l’extrême gauche s’allie avec l’extrême droite.

    Et que ces deux extrêmes s’allient avec les gilets jaunes et peut être avec les banlieusards? S’ils réfléchissent un peu…

    Répondre
  • 3 décembre 2018 à 15 h 49 min
    Permalink

    C la technique de manipulation décrite par Julien Cerise : le loup agresseur se fait passé pour l’agressé.
    Pour cela, le loup cache ses agressions.

    Répondre
  • 3 décembre 2018 à 23 h 13 min
    Permalink

    C’est quand même rigolo si on regarde bien :

    – Madame est chez elle tranquille
    – Elle reçoit une grenade surprise
    – Elle décède
    – La grenade n’y est pour rien

    Non mais c’est pas possible! Comment peuvent-ils se fouttre de notre gueule à ce point! Et après ils s’étonnent de se faire bousculer lors des rassemblements!!

    Les journal*pes sont sur la liste de licenciement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *