Marquages CE médicaux totalement bidonnés selon un pool de journalistes

Vous pensiez que le logo CE vous prémunissait des produits foireux et dangereux comme la presse alignée vous le faisait accroire depuis tant d’années ?

Patatras, comme on pouvait s’en douter et le redouter, les marquages CE pour la santé sont totalement bidonnés si l’on en croit ce pool de journalistes internationaux relayés par France Info dans une enquête dite des Implants Files, et par exemple un simple filet de mandarine a pu obtenir un agrément officiel pour servir d’implant vaginal !

A rapprocher peut-être de l’explosion des cancers, et notamment des cancers du sein avec les prothèses mammaires mortifère, entre autres…

Les associations féministes feraient bien de prendre ce sujet à bras le corps.

Le pool de journalistes internationaux souligne aussi l’insuffisante prise en compte des retours sur les effets indésirables liés à la mise sur le marché de produits médicaux et remèdes divers !

Apparemment – si on en croit des intervenants interrogés sur France Info en cette mi-journée – les médecins français notamment ne feraient pas suffisamment remonter les signalements d’effets indésirables, alors que cette obligation est punissable de pénal en cas de non respect… Il est temps que l’ordre des médecins rappelle ses ouailles à leurs obligations légales.

Au-delà, on ne sait pas à ce jour si ces certifications CE dédiées au domaine médical, l’un des plus sensibles, sont tout aussi farfelues pour d’autres domaines (produits pour enfants, produits de sécurité, produits alimentaires, produits techniques, etc).

Il est temps que le peuple reprenne en main tout ce système hors de contrôle, d’abord par le Frexit, et ensuite par une réorganisation totale du Système politique et économique, par un contrôle populaire direct sous la forme d’une Coordination Nationale Française en lieu et place de la République.

Partager cet article
  • 1
    Partage

Une pensée sur “Marquages CE médicaux totalement bidonnés selon un pool de journalistes

  • 26 novembre 2018 à 11 h 44 min
    Permalink

    Très intéressant!

    Il y’a plusieurs classes de marquage CE.
    Classe I, Classe II a, b et Classe III.

    Pour les dispositifs médicaux de Classe I, qui présente le plus petit risque pour le patient c’est le fabriquant qui fait la déclaration de conformité, c’est en quelque sorte une auto-certification, pour les autres DM classes II et III par contre il faut effctivement faire appel à un organisme notifié qui donnera son accord ou non pour le marquage CE.

    Alors si effectivement les organismes font passer des produits qui sont dangereux pour le patient… C’est que les tests n’ont pas été faits ou que les organismes ont validé en connaissance de cause. Ce qui prouverait une nouvelle fois la corruption dans le secteur médical.

    Les labos arrosent un peu tout le monde, même les médecins qui reçoivent des cadeaux, et ils mangent gratos la plupart du temps afin qu’ils continuent à utiliser leurs produits, qu’ils soient bénéfiques ou néfastes pour le patient!

    Site internet officiel: https://www.transparence.sante.gouv.fr

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *