Contagion ? Des lycéens et des étudiants se joignent aux gilets jaunes et bloquent leurs établissements

Alors que le mouvement des gilets jaunes entame se 4ème journée et se répand en Europe, ce sont des lycéens et des étudiants français qui apportent leurs renforts en bloquant leurs établissements ou en se rassemblant dans les rues :

La tentative de destruction de la France et des Nations par le Système et son agent-en-Chef Macron, risque de se heurter à un os qu’elle avait sous-estimé : le peuple français !

Le bras de fer continue donc avec d’un côté avec un ministre de l’intérieur et une justice aux ordres de plus en plus menaçants, punitifs et expéditifs, et de l’autre côté un corps social solidaire malgré les opinions politiques, qui tente de faire rebondir le mouvement le Samedi 24 Novembre prochain à Paris, où tous ceux qui le peuvent sont conviés à converger Place de la Concorde, pour une grande journée de colère et de marche vers l’Elysée, que nous souhaitons bien évidemment totalement pacifique et non violente, quelles que soient les provocations du Régime Macron ou des casseurs et autres agents provocateurs.

D’autres rassemblements auront lieu en Province en soutien à la Capitale.

Le régime Macron, qui a décidé de durcir le ton, avec sa justice parfois expéditive et avec une partie de sa police (une partie seulement car beaucoup de policiers soutiennent en réalité les Gillets Jaunes) plus qu’autoritaire, en ne lâchant rien au million de manifestants déterminés ferait bien d’y réfléchir à 2 fois.

Printemps 1968 – Automne 2018 : Cela fait 50 ans, et nous pourrions bien assister à une contre-révolution…

D’ailleurs, les Goupil, Chon Bendit, Geismar et toute la clique soixante-huitarde ont viré LREM et s’opposent publiquement aux Gilets Jaunes !

Est-ce un hasard ?

Nous ne le pensons pas.

Partager cet article
  • 54
    Partages

8 pensées sur “Contagion ? Des lycéens et des étudiants se joignent aux gilets jaunes et bloquent leurs établissements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *