Syndicats jaunes – La CFDT ou encore la CGT s’opposent aux Français en colère

Source : Challenges.fr

“La CFDT ne soutient pas les “gilets jaunes” opposés à la hausse du prix des carburants, a déclaré lundi le secrétaire général du syndicat, Laurent Berger, qui a dénoncé sur franceinfo une exploitation du mouvement par l’extrême droite.

(…)

Le syndicat réformiste “ne soutient pas ces blocages dont tout le monde a compris qu’ils sont, en plus, récupérés politiquement par l’extrême droite”, a dit Laurent Berger, parlant également d’une “manipulation”. Il a toutefois appelé le gouvernement à organiser “un accompagnement social” de la transition écologique, via des aides financières aux ménages ou le développement de modes de transports autres que la voiture à essence ou au diesel.

(…) ”

Lire la suite et la fin de l’article sur Challenges.fr

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

Donc résumons l’argutie : les syndicats accusent l’extrême-droite, alors que Mélenchon, Ruffin et de nombreux insoumis et militants du NPA soutiennent le mouvement : Décidément la tartuferie et le ridicule ne tuent pas.

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore compris le rôle des syndicats plus ou moins fluidifiés dans l’ordonnancement du nouvel ordre mondial cher à Sarkozy et consorts, peut-être que cette opposition affichée des syndicalistes européistes aux gilets Jaunes, ces Français en colère auto-organisées en coordinations locales grâce aux réseaux sociaux, leur fera ouvrir un oeil, sinon les deux !

Si après une telle défiance des syndicats CFDT, CGT, FO (adeptes du fichage clandestin et au train de vie fastueux), SUD, et toute la clique par rapport au petit peuple qui n’en peut plus de se faire plumer par le Système, vous continuez à soutenir leurs happenings annuels entre pavé et terrasses de cafés, entre slogans creux et bières, entre postures atlanto-européistes et merguez fumantes, entre sono pourrave et promesse du Grand Soir, eh bien il ne vous restera plus qu’une solution : vous syndiquer (ou renouveler votre adhésion).

Sinon, fuyez ces relais du Pyramidion à grandes enjambées et rejoignez les coordinations !

Partager cet article
  • 2
    Partages

9 pensées sur “Syndicats jaunes – La CFDT ou encore la CGT s’opposent aux Français en colère

  • 12 novembre 2018 à 17 h 55 min
    Permalink

    Heureusement que la base ne suit pas la tête pourrie du poisson:
    https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/la-cfdt-de-la-stas-rejoint-le-mouvement-du-17-novembre-1541450141
    Rappelez vous

    La CFTC-métallurgie, sur ces sept ans, est notée comme destinataire de
    près de 190.000 euros, dont quelque 90.000 au titre de la participation
    de l’UIMM à des tables rondes à l’occasion de comités nationaux ou
    congrès, le reste correspondant à des remboursements de frais de
    participants à des réunions paritaires. S’y ajoutent, pour la
    confédération CFTC, 221.000 euros. Les métallurgistes de la CGC viennent
    derrière avec environ 100.000 euros sur 2000-2007, dont un tiers pour
    une participation à deux congrès et le reste en frais paritaires. Ses
    homologues de FO ont touché quelque 85.000 euros pour des réunions
    paritaires, la CFDT-métallurgie arrivant très loin derrière à 25.000
    euros environ, là aussi en remboursement de frais sur des rencontres
    paritaires seulement.

    Tout cela représente un total d’un peu plus de 600.000 euros. Une infime
    goutte d’eau sur les 16,5 millions d’euros sortis en liquide entre 2000
    et 2007.

    Répondre
    • 13 novembre 2018 à 8 h 07 min
      Permalink

      Oui, il faudra du nombre et de la non-violence :

      – Du nombre car il deviendra impossible de lancer des poursuites sans soulever un nouveau mouvement,

      – De la non-violence : car le mouvement n’est crédible que s’il est 100% non violent, sans casse ni dégradations.

      Répondre
      • 13 novembre 2018 à 22 h 18 min
        Permalink

        Oui mais les antifas (cerveau de pittbull dans un corps de caniche) seront là aussi.

        Répondre
  • 14 novembre 2018 à 7 h 15 min
    Permalink

    Un avis différent , qui , si vous le permettez, mérite aussi d’être écouté, du début à la fin de la vidéo.
    https://youtu.be/7q_rPtfVAHU
    D’ailleurs il fut un temps, où ce site aurait raisonné ainsi, lui aussi. Il pronait la méfiance , face au chaos , voulu par les élites car faisant part de leur plan.
    Mais faut croire que maintenant, noys sommes tous tellement fatigués que notre cerveau est mis en mode ” vigilance et intuition en berne ” .
    Perso , je ne descendrai pas dans la rue , et je ne bloquerai rien. Ca fait plusieurs semaines que Macron provoque tout le monde et nous insulte pour faire monter notre colére , a quelle fin ?
    Quant aux syndicats, ils sont tous pourris, c’est encore autre chose.

    Répondre
    • 14 novembre 2018 à 10 h 27 min
      Permalink

      Vidéo bidon : la colère est bien orientée vers le Pyramidion, en tout cas vers son représentant, et c’est donc une colère légitime.

      Par contre, il va falloir surveiller l’évolution de cette colère, et voir si des agents provocateurs ou des “terroristes” ne vont pas tenter de la dévier du Pyramidion (Marcon, Otan, banques, UE, CAC40, etc…) vers des boucs émissaires (Migrants, musulmans) : tout l’enjeu est là bien évidemment.

      Mais de toutes façons la colère ne peut qu’éclater car les gens ne peuvent tout simplement plus suivre ni payer.

      C’est aussi simple que cela :

      1- Colère non violente et bien dirigée (vers Macron et au-delà le Pyramidion) : ok, colère saine.
      2- Colère violente mal dirigée (vers Migrants et au-delà les boucs émissaires) : STOP, colère pro-Système.
      3- Pas de Colère : alors tout continue comme avant et empire progressivement jusqu’au point 1 ou 2.

      Pour le moment on est dans le cas 1, donc feu vert et surtout il en profiter pour informer sur les causes profondes et les solutions : Quadruple Frexit, suppression de la République et nouveau régime réellement démocratique en France.

      Répondre
  • 14 novembre 2018 à 14 h 28 min
    Permalink

    Je vous souhaite de réussir . Mais vous ne m’empêcherez pas de penser que ca risque de tourner mal a l’issue du week end , dès lors que des gens voudront aller travailler et qu’ils ne pourront pas, ca risque de virer au baston et en conflit civil. Mais bien entendu , j’espere que ce ne sera pas le cas .

    Répondre
    • 14 novembre 2018 à 16 h 26 min
      Permalink

      Je doute qu’il y ait des blocages complets, sauf sans doute devant les stations services et les grands centres commerciaux, mais bon ils se gavent pas mal en général non ?

      On pourrait y rajouter les Centres de Finance Publics, Urssaf et Compagnie, mais là encore, il faut voir de quoi il est question.

      Voir l’Elysée et la Bourse à Paris, et quelques autres cibles symboliques du pouvoir et de l’argent, mais là encore, ils sont tous macronistes, et dans un rapport de force, il y a forcément des gagnants et des perdants.

      Dommage que les relais euro-atlantistes ne soient pas conscientiser à ce jour les les bloqueurs potentiels (Strasbourg, UE et Otan), mais c’est là que la pédagogie doit porter.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *