17 Novembre – Pour François Asselineau, “On est un peu dans la situation d’avant 1789”

Dans un entretien accordé à un média local lors d’une conférence dans le sud de la France, Le Président de l’UPR François Asselineau, érudit en Histoire notamment, a comparé la situation actuelle de jacquerie populaire à la situation pré-révolutionnaire de 1789.

Pour lui en effet, ce sont les pauvres qui paient les impôts comme durant la fin de l’Ancien Empire, tandis que les plus riches n’en paient plus, comme autrefois…

Dans cette optique, François Asselineau a admis la légitimité des gens à  manifester leur colère samedi 17 Novembre 2018, lors de l’opération nationale des Gilets Jaunes, qui s’annonce comme un mouvement sans doute historique, même s’il ne s’agira que d’un premier coup de semonce.

Pour François Asselineau, il faut que les Français aillent jusqu’au bout du raisonnement, et se rendent compte que les Français ne sont plus Maîtres dans leur pays et sont dirigés par l’étranger, notamment par l’Union Européenne.

Une excellente interview, bien menée (comme quoi les journalistes locaux sont souvent plus compétents, en tout cas tellement plus honnêtes et sincères et respectueux que des journalistes nationaux, tels l’ineffable journaltiste européiste de Libération Quatremer; qui traite l’immense majorité des Français favorables au mouvement des gilets jaunes de Beaufs (on croirait entendre la détestation d’un BHL envers le Français de souche).

Les Français commencent à se réveiller, et nul doute qu’Asselineau et l’UPR constituent dans ce contexte de plus en plus chaotique et dangereux une chance inespérée de diriger ce mouvement vers une issue politique non violente mais spectaculaire, qui devrait mettre un terme définitif au projet atlantiste et néo-mondialiste de l’Union Européenne : Le Frexit.

Bien loin des discours manipulatoires visant à réorienter la colère des Français vers des boucs émissaires, à savoir les migrants déplacés et propulsés vers l’Europe et l’Occident par l’oligarchie atlantiste et néo-mondialiste.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *