Livres – JM Vernochet expose le Bal du Diable… ‘En l’An 68″.

50 ans plus tard, l’essayiste français Jean-Michel Vernochet revient sur les événements, la Révolution au sens intrinsèque du terme, de Mai 68 qui, dans un grand mouvement atlantiste, ont instauré en zone France les germes de la postmodernité et le Nouvel Ordre Mondial :

Synopsis 

“Mai 68 fut une véritable Révolution et non un chahut d’étudiants. Une révolution mondiale qui à l’opposé de 1917 a pleinement réussi et vu le triomphe posthume de Trotsky.

À savoir l’échec du marxisme-léninisme qui avait érigé la classe ouvrière en idole messianique. Le joli mois de Mai consacra lui, les théories freudo-marxistes d’Herbert Marcuse et ultra libérales de Milton Friedman, les Écoles de Francfort et de Chicago s’étant combinées pour former un mélange détonnant et changer la face du monde. Les minorités agissantes devinrent les forces subversives porteuses de l’assomption eschatologique. Le messianisme révolutionnaire n’a en vérité jamais visé l’émancipation des hommes, mais uniquement la destruction de l’ordre existant.

Le prolétariat russe n’aura été ainsi entre les mains des bolchéviques qu’un instrument… La Terreur rouge de 1918 le récompensera de sa crédulité à coups d’exécutions massives, de famine et de goulag. Au demeurant la révolution ultra libérale-libertaire conduit tout aussi inéluctablement à l’élimination des classes laborieuses par le déclassement et le chômage de masse.

Cinquante ans après, les protagonistes de l’émeute soixante-huitarde, trotskistes et maoïstes, sont devenus les grands passeurs de l’hédonisme californien, se faisant les agents les plus actifs de l’américanisation du Vieux continent et au-delà, de sa tiers-mondisation. Ils furent aussi généralement d’ardents promoteurs idéologiques des guerres destinées, au nom de la Démocratie et des Droits de l’Homme, à diffuser le monothéisme du marché, nouvelle religion annonciatrice d’une Gouvernance mondiale en progestation assistée.

Tous ou presque occupent aujourd’hui des postes de contrôle politiques, culturels, universitaires, médiatiques d’où ils ont avec succès engagé la grande mutation du paradigme sociétal et culturel du monde occidental. Soit la négation absolue de toutes les références métaphysiques ayant servi jusqu’à ce jour de base à la civilisation.”

Livre publié aux Editions Sigest.

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

Une analyse qui fait sens, loin du roman officiel enseigné dans les cénacles de déséducation nationale ‘mais surtout #pasdevague) , et frappée du coin des réalités actuelles.

A la présentation de ce livre, on comprend mieux pourquoi celui qui se présente comme l’héritier du Général de Gaulle, François Asselineau, est censuré par la presse alignée et par le Système, car celui-ci représente symboliquement et historiquement le tout dernier rempart à l’idéologie néo-mondialiste en zone France !

Mais comme toujours à chacun et chacune de se forger sa propre opinion.

Partager cet article
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *