Vol MH370 – L’enquête s’oriente (enfin) vers Boeing et le FBI

Source : sudouest.fr

Passagers “curieux”, possible piratage : l’enquête sur la disparition du MH370 continue 

Les enquêteurs français pourraient se rendre aux États-Unis pour tenter d’obtenir des informations du FBI et de Boeing.

Les enquêteurs en charge du dossier de la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines espèrent se rendre prochainement aux États-Unis où des investigations “cruciales” doivent être réalisées, a annoncé jeudi Ghyslain Wattrelos, qui a perdu sa femme et deux de ces enfants dans cette tragédie.

Il a été reçu jeudi par la juge d’instruction en charge de l’information judiciaire ouverte en France pour faire le point sur les investigations. Parmi les priorités qui mobilisent les enquêteurs, un déplacement aux États-Unis est “de nouveau à l’ordre du jour”, après un voyage avorté en septembre. (…)”

Lire la suite et la fin de cet article AFP sur sudouest.fr.

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

Que de temps perdu dans ce dossier ahurissant.

Dès lé départ, cette affaire était matériellement impossible sans la couverture de puissantes autorités qui surveillent en permanence le ciel aérien et qui se trouvaient dans les parages, à commencer par les Etats-Unis.

Il est heureux que les enquêteurs français, sous la pression d’un membre d’une famille disparue plus décidé que d’autres, s’orientent enfin vers la piste d’une intervention tierce couverte notamment par les USA.

Cet avion a-t’il fait l’objet d’une expérience ou d’un exercice classé SECRET DEFENSE qui aurait mal tourné ?

On comprendrait alors le mutisme des autorités et leur incapacité à donner des informations sur cette disparition aussi inexpliquée qu’inexplicable.

Mais si cette piste d’une prise de contrôle à distance, particulièrement troublante, de l’avion ou pour le moins de sa communication avec l’extérieur, était la bonne et si le boeing (ou son signal) a pu être hacké avec autant de facilité, et détourné ensuite jusqu’à sa disparition totale et sans laisser de traces sur les radars, imaginons ce qui aurait pu se produire le 11 Septembre 2001 si un tel système de contrôle externe était déjà opérationnel sur les boeings…

Ceci pourrait-il alors expliquer cela ?

Les spin doctors les plus perfides affirmeront, sans rire, que c’est justement parce que le 11 Septembre a eu lieu que ce système de prise de contrôle à distance aurait été développé et installé depuis lors, et aurait pu concerner le vol MH370

Un argument peu convainquant, sachant que ce système existait déjà le 11 Septembre 2001, comme l’une des principales pistes l’affirmait alors.

Partager cet article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *