Violences et menaces – Jean-Luc Mélenchon visé par une enquête judiciaire

Source : challenge.fr

Perquisitions LFI: une enquête ouverte pour “violences” sur les enquêteurs

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour “menaces ou actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire” et “violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique” après les accrochages lors des perquisitions au siège de la France insoumise et chez son leader Jean-Luc Mélenchon.

Le parquet de Paris a annoncé mercredi 17 octobre avoir ouvert une enquête pour “menaces ou actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire” et “violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique” après les accrochages lors des perquisitions au siège de la France insoumise (LFI) et chez son leader Jean-Luc Mélenchon.

Des magistrats du parquet de Paris ayant été pris à partie lors de ces perquisitions mardi, le procureur de Paris François Molins a par ailleurs demandé au procureur général d’être dessaisi de cette procédure au profit du procureur du tribunal de grande instance le plus proche, “dans un souci d’impartialité”, a précisé le parquet. L’enquête a été confiée à la Brigade de répression de délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne, selon la même source. (…)

Lire la suite et la fin de cet article sur challenge.fr.

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

On voit bien que le Système est à bout, et multiplie tout azimuth les enquêtes judiciaires contre les partis politiques dits “extrémistes”, pour tenter de survivre le plus longtemps possible.

Hier Marine Le Pen, aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon, demain François Asselineau, NIcolas Dupont Aignan ou Florian Philippot ?

Et qui trouve-t’on aux manettes de ces nouvelles poursuites judiciaires express ? Le fameux Procureur Molins en personne, récemment nommé par Macron-Jupiter qui ne cachait pas ses visées politiciennes en la matière, et qui s’imaginant peut-être encore exercer dans des étranges dossiers liés au “terrorisme islamiste”, s’est auto-saisi comme il le faisait jadis dans des actes présumés de terrorisme, alors même qu’aucune plainte n’a été déposée à cette heure et dans ce dossier contre “la personne sacrée” de Monsieur Mélenchon*…

Les faits incriminés par le parquet de Paris sont particulièrement grave : l’insoumis-en-chef Jean-Luc Mélenchon risque ici jusqu’à 3 ans de prison ferme et 45 000 EUR d’amendes si les faits sont avérés par la justice du régime Macron. Et l’interdiction d’exercer un métier dans la fonction publique. Quand même.

Mais que mémélenchon se rassure, la plupart des autres partis et dirigeants politiques autres que L’ovni LREM sont aussi dans le viseur de la justice désormais !

Quand le politique commence à partir en sucette et dysfonctionne sur les “cerveaux malades” qui s’abstiennent ou votent pour des partis “non gouvernementaux”, place alors aux tribunaux pour tenter de garder le contrôle (des tribunaux bientôt noachiques ?).

Mais tout cela est voué à l’échec : le Système est aux abois et en multipliant les poursuites judiciaires, il ne va qu’exacerber l’énervement des électeurs, qui devraient lui envoyer un nouveau message particulièrement virulent lors des prochaines élections européennes !

Alors pour que le message envoyé au Système qui ruine la France et les Français ne soit pas du théâtre sans lendemain et pour qu’il acquiert toute son efficacité, optez pour un bulletin en faveur du Frexit lors des prochaines élections européennes.

Le Frexit, vite.

* Petite anecdote sur Jean-Luc Mélenchon par un ancien garde du corps de haut rang (cliquer sur le le tweet) :

Et pour finir sur cette thématique insoumise :

Partager cet article
  • 1
    Partage

Une pensée sur “Violences et menaces – Jean-Luc Mélenchon visé par une enquête judiciaire

  • 17 octobre 2018 à 16 h 55 min
    Permalink

    Voir une solution bien efficace proposée par Serge Petitdemange sur Youtube (Jasper Mader)
    Il faut faire vite, la France souffre.
    Asselineau doit écrire des livres, cela restera dans l’histoire
    Mais pour sortir nos élites, une solution sans passer par les urnes est urgente.
    La France n’attendra pas
    Soutien à Petitdemange

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *