Sabotage à l’ISS : Du burlesque au rocambolesque

Chacun se souvient des coiffures ultra tendance des astronautes aux cheveux long, comme sorties tout droit d’un salon de coiffure sponsorisé par une marque de gel et de laque pour cheveux,

Chacun se souvient des glitchs durant lesquels les spationautes disaparaissent subitement de l’image, ou des filins invisibles qui semblent les retenir à la taille,

Chacun se souvient de l’écran vert filmé par mégarde dans un grand centre de communication de la Nasa,

Chacun se souvient des bulles d’eau qui montent vers la surface… spatiale.

Chacun se souvient des morceaux de scotch qui tombent du haut vers le bas, comme irrésistiblement attirés par la gravité de notre bonne vieille terre, alors que les images sont censées être tournées dans l’espace,

Justement, en parlant de morceau de scotch, chacun se rappelle que les astronautes ont découvert un trou de plusieurs mm dans la paroi externe de l’ISS, qui menaçait de tuer tout l’équipage : heureusement, les bricolos de l’espace avaient du scotch dans leur mallette de secours et ont bouché le trou dare-dare.

Eh bien il semble que le trou ait été percé intentionnellement, du moins si l”on en croit les enquêteurs russes.

Un complot criminel au sein de l’ISS entre les élites internationales de l’Espace, voilà qui n’est pas banal…

Ne sachant pas trop comment gérer cette information tandis que la Russie est la cible d’une campagne internationale  et otanesque de dénigrement à très grande échelle, les grands médias alignés ont préférer reléguer l’information en pages intérieures, ne sachant pas sur quel pied danser, tandis que la Nasa refuse de croire à un sabotage.

Sabotage ou pas sabotage ? Nul ne le sait aujourd’hui.

Mais USA et Russie continuent de collaborer sur un programme spatial et militaire majeur, comme si de rien n’était…

On sent bien que les fils de la propagande commencent à se toucher dangereusement.

 

 

Partager cet article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *