5ème République : Du plébiscite initial à l’alternative populaire bientôt permise par le Frexit

Un récent sondage montre le récent désamour des Français envers les Institutions de la 5ème République qui avaient été mises en place par le Général de Gaulle, personnage controversé mais plutôt positif pour la France.

Il est certain que la 5ème République est à bout de souffle et nécessite une nouvelle alliance nationale mettant en avant des votes populaires basées sur le modèle suisse et la possibilité de révoquer un dirigeant qui n’appliquerait pas ses promesses.

Nous pensons à France Frexit que le terme “République” est désormais trop connoté et souhaitons voir un nouveau terme qualifier la nation française, qui puisse réunir chacun, en tout cas parmi les votants majoritaires, autour d’un concept mobilisateur.

Nous pensons également à France Frexit que le volet spirituel, basé sur les Valeurs de la France, doit être institutionnalisé en désignant un nouveau personnage de l’Etat français (ou de la Nation française, ou dela Coordination française, là encore les termes devront être redéfinis ou remplacés par des termes plus actuels).

Ce nouveau représentant désigné par le Chef de la Nation après les élections devra symboliser les grandes valeurs historiques de la France et remplacera le rôle de Premier Ministre, qui n’a aucun intérêt.

Non à la RF, oui à la CNF

Pas de 5ème République Française, pas de 6ème République, mais une 1ère Coordination Nationale Française avec un exécutif fort, partiellement assoupli par un peu de proportionnelle, et avec une Constitution populaire mettant en exergue le pouvoir DIRECT du peuple français en dernier ressort, et avec un responsable en charge du spirituel.

Au moins temporairement et dans un souci d’apaisement avec les forces passéistes, le drapeau Bleu Blanc Rouge sera conservé, mais le sigle de la coordination nationale sera ajouté en son centre.

Tel est l’autre enjeu du Frexit, et c’est cet enjeu-là que nous défendrons dans les mois et les années à venir.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *