UERSS ? La Directive Européenne sur le droit d’auteurs est passée

Il faudra encore quelques mois pour que cela prenne corps fans les faits puisque plusieurs décrets d’applications restent à réaliser, mais la Directive Européenne (une de plus, et non des moindres) a été validée au Parlement de Strasbourg par une large majorité de députés eurolâtres pour le plupart !

Cette énième directive européenne, qualifiée de “soviétisante” par des observateurs indépendants, pourrait bouleverser le fonctionnement de l’internet, tant elle remettrait en cause les fondements mêmes du World Wide Web si elle était appliquée, en Europe, mais également dans le monde entier.

A côté, la récente loi européenne sur le RGPD, véritable usine à gaz “soviétisante” à souhaits, quasiment inapplicable dans les faits, apparaît comme du pipi de chat.

Fidèle à son exercice de la double pensée qui lui a si bien réussi jusque là, l’entité européiste prévoit cette fois non plus de protéger les droits fondamentaux (sic) de l’internaute lambda, en le fliquant à tous les coins et les recoins du web (et même au-delà), mais de ceux des artistes, des journalistes et des créateurs de contenus spoliés par les Gafas, si l’on en croit la version officielle.

Ce qui se jouerait avec la Directive européenne sur les Droits d’auteur, c’est la lutte pour la survie de David contre Goliath, et pour cela, l’UE entend bien sortir l’artillerie lourde :

Avec l’article 11 par exemple, l’Union Européenne entend ranger dans les placards de l’histoire les liens hypertexte qui ont fait le succès et la légende du Web !

Avec l’article 13, c’est big brother qui est invoqué en personne pour bloquer par avance, grâce à l’intelligence artificielle, tous les contenus créatifs qui n’auront pas été dûment enregistrés dans sa base de données… mondiales !

L’AVIS DE FRANCE FREXIT 

Tout cela pourrait mener à un effondrement des échanges et de la création sur le net, car chacun sait bien que rien ne se crée de toutes pièces en ce bas-monde, et tout se transforme !

De la même manière que les scientistes les plus cinglés tentent de copier maladroitement l’oeuvre de Dieu et de la Création pour tenter de se les approprier, les artistes et les journalistes ne font bien souvent que reformuler des oeuvres pré-existantes !

Avec cette nouvelle loi Européenne en préparation, il deviendra particulièrement difficile de citer une information, un événement, ou même de s’y référer par un lien hypertexte, sans risquer la censure immédiate, et au-delà de lourdes amendes (ils raffolent des amendes les oligarques européistes, car ils manquent de sous pour leurs projets !).

Officiellement, ces lois sont menées pour lutter contre les dérives des Gafas, mais comme tout le monde le sait, les Gafas ont pignon sur rue à Bruxelles, du moins leurs lobbys, et s’il en est qui peuvent dormir sur leurs 2 oreilles, c’est bien eux, tant ils sont quasi assurés de bénéficier d’exemptions et de passe-droits.

D’ailleurs il est déjà prévu d’exempter l’encyclopédie néo-mondialiste Wikipedia, vous savez cette encyclopédie “libre” montée par un dirigeant qui aurait débuté dans le commerce lié au sexe qui censure les membres du Mouvement pour la Vérité, de ces obligations sur les droits d’auteurs !

Par contre, les petits sites d’information, les petits créateurs de contenus, bien loin de pouvoir travailler librement et de se faire connaître, qui ne pourront plus citer une info ni réutiliser une image dûment enregistrée dans la base centrale, se retrouveront vite marginalisés par le nouveau Système.

Mais sans doute les artistes d’ampleur moyenne, qui eux aussi pourraient avoir à pâtir de cette future loi, tout comme la presse (mais pour le coup, on retiendra nos larmes de crocodiles amusés).

Bref, une fois que ces nouvelles lois liberticides seront mises en place, les très gros vont pouvoir devenir encore plus gros, et tous les autres, et surtout ceux qui ne cirent pas les pompe du Pyramidion du matin au soir, ne disposeront plus de tribune pour se faire remarquer, et s’ils ne sont pas poursuivis pour non respect des droits d’auteurs, risquent bien d’aller chercher une corde pour se pendre lorsqu’ils constateront qu’ils ne sont plus relayés.

En faisant accroire qu’elle protège le péquin moyen l’UE et ses puissants idéologues pourraient bien leur offrir l’Aurore Rouge qu’il mérite de par sa passivité et son ignorance crasse de ce qui se met réellement en place.

Réorganisation à prévoir

Pour lutter contre cette main-mise du Système sur la création et sur la circulation de l’information sur internet, les sites alternatifs, parmi lesquels les sites pour le Frexit, devront se réorganiser en se débarrassant définitivement des informations issues de sources pro-Système pour créer un Web alternatif rassemblant des gens partageant les mêmes valeurs et prêts à partager également leurs créations avec d’autres sites amis.

Ce sera une nouvelle version du pot de terre contre le pot de fer, mais rien, aucune loi, aucun traité, aucune menace, n’éteindra la quête, la soif de Vérité.

Les élites le savent, mais cela ne les empêchera pas de multiplier les embûches au fil des années…

 

Partager cet article
  • 1
    Partage

2 pensées sur “UERSS ? La Directive Européenne sur le droit d’auteurs est passée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *