Axe du Mal – La Corée du Nord réintègre le Concert des Nations

Comme nous l’annoncions, les élites ont décidé de solder la prétendue guerre froide qui maitenait artificiellement la Corée du Nord dans le méchant rôle de l’Axe du Mal si bien décrit autrefois par W. Bush : Corée du Nord, Iran et Irak.

Bien évidemment, si les élites ont décidé de régler au moins médiatiquement, cette affaire coréenne ancienne, qui ressemblait davantage à un sketch issu de l’Union Soviétique, coupe de cheveu en sus, permettant à l’Occident de squatter cette région de l’Asie, qu’à une réelle menace envers le monde, c’est parce qu’elles ont bien l’intention de s’occuper du 3ème pilier de l’Axe du Mal, qui s’annonce comme le (très) gros morceau à déstabiliser, et qu’elle préfèrent déminer de le terrain pour ne pas que la situation à venir ne leur échappe.

La Corée du Nord réintègre officiellement le Concert des nations

Après l’Irak (Gog), les élites de l’ombre comptent bien s’en prendre à l’Iran (Magog), les 2 vrais opposants au Système, et dans ce jeu de dupes, la Corée du Nord (Mes gogos) faisait en réalité office de grand méchant leurre : tout cela, nous l’avions annoncé de longue date.

Dans cette affaire coréenne de guéguerre larvée où les communiqués officiels remplacent les chars d’assaut, Trump est le chargé d’affaires des élites néo-mondialistes, et leur représentant de commerce, où le mensonge, le bluff, la duperie et la calomnie semblent jouer un rôle prépondérant : autant dire qu’il joue sa partition à merveille.

L’idée dans ce nouveau sketch mondial est donc de démonétiser cette vieille carte vermoulue de Corée du Nord, pour rassembler ses forces et se couvrir d’une aura pacificatrice sur le plan mondial en général et auprès de l’opinion publique d’Asie en particulier, le temps de préparer et de mener à bien l’attaque contre Magog, un très gros morceau puisque très étendu géographiquement et très peuplé, riche aussi d’une histoire très ancienne, et à la Croisée des enjeux géostratégiques mondiaux…

Un prix Nobel de la Paix ne serait pas usurpé pour parfaire cette farce médiatico-politique internationale et bidonnée de A à Z, dont les forces néo-mondialistes ont décidément le secret.

Chapeau les artistes !

Partager cet article
  • 1
    Partage

4 pensées sur “Axe du Mal – La Corée du Nord réintègre le Concert des Nations

    • 13 juin 2018 à 7 h 39 min
      Permalink

      Ahmadinejad n’est plus au pouvoir de toutes façons…

      Répondre
    • 13 juin 2018 à 12 h 15 min
      Permalink

      Mais l’un n’exclut pas l’autre Satya !

      Au contraire, lisez bien l’élément-clef de ce texte de Michael Salla :

      “Essentiellement, une fois que Kim s’est rendu compte qu’il avait été trahi par la faction de l’État Profond/CIA qui l’avait secrètement aidé à développer un programme d’armes nucléaires balistiques, il a décidé d’abandonner son programme d’armes nucléaires et sa rhétorique belliqueuse contre le président Trump.”

      Michael Salla avance ainsi l’hypothèse que les USA ont décidé de mettre fin à cette vaste plaisanterie en faisant comprendre à leur marionnette coréenne qu’ils cessaient leur coopération secrète…

      Et pourquoi donc le font-ils maintenant, et non pas 20 ans plus tôt ou 10 ans plus tard ?

      Pour une question de technologie avance Salla : cela a pu jouer, mais c’est plus sûrement pour une opportunité d’agenda, tout simplement, que nous avons explicitée dans l’article.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *