Bataclan – Qui a donné l’ordre de ne pas intervenir ? Les familles portent plainte

Source : leparisien.fr

“Bataclan : des familles de victimes demandent des comptes à l’Etat

Deux ans et demi après l’attentat, dix-sept victimes et ayant droit portent plainte. Selon eux, si les soldats de l’opération Sentinelle, présents sur place, avaient pu agir, le bilan aurait été moins lourd.

Le procureur de la République va voir arriver ce vendredi sur son bureau une plainte particulière. Deux ans et demi après la tragédie du Bataclan le 13 novembre 2015, qui fit 90 morts sous les balles des terroristes, dix-sept victimes ou familles de victimes se sont regroupées en un collectif. Leurs trois avocats déposent conjointement une plainte, initiée par une avocate lyonnaise Me Océane Bimbeau, du cabinet Sannier et Associés, « contre X pour non assistance à personne en péril en l’absence d’intervention des militaires lors des attentats perpétrés au Bataclan». (…)”

Lire la suite et la fin de cet article sur leparisien.fr.

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

Les nombreuses familles de victime qui, après le deuil, veulent savoir ce qui s’est réellement passé ce soir-là, loin des accusations de complotisme et de conspirationnisme qui étaient alors opposées aux chercheurs de Vérité, ont choisi la méthode forte pour tenter de savoir.

La question cruciale qui se pose cette nuit-là, alors que le bilan aurait pu être beaucoup moins lourd, est la suivante : qui a donné l’ordre de ne pas intervenir, laissant les tueurs opérer longuement, très longuement, dans la salle de concerts ?

Malheureusement, on peut craindre que la procédure des familles de victimes soit classée sans suite ou qu’elle s’enlise dans des procédures dilatoires…

Il suffit d’écouter l’habillage médiatique hallucinant dédié cette plainte,  qui fait accroire que les autorités n’étaient pas prêtes et n’avaient pas imaginé une telle tuerie en plein Paris, malgré tous les précédents par ailleurs et malgré toutes les mises en garde depuis plusieurs années, pour se demander si les familles de victimes vont devoir faire le deuil non seulement de leurs proches tués dans cette attaque décidément étrange (rappelons au passage les déclarations terribles du responsable du groupe de musique qui avait loué la salle), mais également de la Vérité.

Partager cet article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *