Petit garçon sauvé par Mamoudou Gassama : Miracle ou Complot ?

La vidéo que nous avions relayée à chaud a fait le tour des réseaux sociaux et a été portée à la Une de nombreux grands médias dans le monde : Le petit garçon de 4 ans quasiment suspendu dans le vide et sauvé par un migrant qui passait par là a constitué le sujet de plus important de ces derniers jours dans les médias et sur internet.

A tel point que le migrant malien en situation irrégulière a été reçu en express par Macron à l’Elysée, a été régularisé et sera rapidement “naturalisé français”, et qu’il s’est vu offrir en prime un emploi chez les sapeurs pompiers !

Mais la médiatisation inégalée de ce fait divers parisien, qui rentre en résonance directe avec l’actualité brûlante de l’immigration massive et incontrôlée, a engendré, une fois l’émotion retombée, certains doutes sur internet et même dans les grands médias alignés, comme sur la chaîne d’infos continues C-News du puissant cAnal+, où André Bercoff s’est interrogé sur la crédibilité de cette affaire chez Pascal Praud, se faisant accuser sur le plateau par l’ancien patron de la Licra Alain Jakubowicz, de complotisme :

2 scénarios possibles : Le Miracle ou la Mise en scène

Il est certain que lorsque l’on reconstitue cette affaire à tête reposée, seuls 2 scénarios sont possibles pour expliquer les images :

  • Le double miracle
  • La mise en scène

1- L’HYPOTHSE DU MIRACLE

Etudions tout d’abord l’hypothèse actuellement la plus répandue, en tout cas dans les grands médias alignés : celle du double miracle.

En effet, le voisin qui est intervenu également dans cette affaire a déclaré que l’enfant était tombé d’un étage supérieur (ou de 2 étages supérieurs selon les versions) et s’était accroché par miracle à la rambarde du balcon du 4ème étage, très fine, en l’agrippant dans un incroyable réflexe de survie lors de sa chute.

Inutile de dire que, compte tenu de la force de la gravité et de la disposition verticale des balcons, un tel scénario tient du miracle, aucune affaire de ce type, où un enfant se retrouve accroché au vol à la rambarde d’un balcon inférieur après une chute d’1 à 2 étages, n’ayant à notre connaissance jamais été reportée par le passé.

Second miracle pour ce petit enfant de moins de 4 ans décidément très chanceux : la présence en bas de l’immeuble du sélect 18ème arrondissement de Paris d’un bon samaritain, sous la forme d’un migrant ultra-athlétique accompagné de nombreux badauds, qui vont par leurs cris et leurs encouragements attirer l’attention d’un voisin de pallier et soutenir l’escalade hallucinante du migrant salaveur, qui tous 2 vont parvenir en quelques secondes à mettre hors de danger et à sauver le petit miraculé !

Sous l’oeil avide de la caméra bien entendu.

Telle est l’hypothèse officielle défendue en réalité, si l’on réfléchit bien à la situation, par la classe politique et par les grands médias alignés, tous ou presque étant très favorables aux migrants, est-il besoin de le souligner ?

2- L’HYPOTHESE DU COMPLOT

L’autre hypothèse, généralement développée sur les réseaux sociaux mais aussi dans de rares émissions diffusées dans les grands médias alignés, est celle de la mise en scène et du complot, visant à redonner auprès des populations françaises et européennes, voire occidentales, une image positive du migrant, en le présentant comme un sauveur, au sens propre comme au sens figuré.

Pour ces théoriciens de la conspiration et de la mise en scène orchestrée de A à Z, l’enfant aurait été préalablement harnaché avec un système discret de corde, permettant de l’assurer contre la rambarde de l’appartement vide du 4ème étage où il s’est retrouvé à demi-suspendu dans le vide.

Dans cette seconde hypothèse, le migrant serait un sportif malien quasi professionnel et en tous les cas très entraîné, possiblement un militaire de la légion étrangère qui aurait été remarqué pour ses capacités athlétiques et rompu à l’escalade d’immeubles et d’obstacles de grande hauteur, comme peuvent l’être d’autres trompe-la-mort tels que le célèbre français qui escalade à main nue les plus hauts gratte-ciels du monde, le drômois Alain Robert surnommé Spiderman, alias l’homme araignée.

Toujours dans cette hypothèse de la mise en scène orchestrée de A à Z pour tenter de renverser l’opinion publique française et occidentale sur la problématique de l’immigration de masse, le voisin et la voisine qui apparaissent sur les images seraient des instructeurs chargés de décrocher l’enfant au moment fatidique, afin de le libérer du système de protection auquel il était rattaché, et de permettra à son sauveteur migrant de le soulever à bout de bras, dans un geste ô combien spectaculaire et symbolique, pour le mettre définitivement en sécurité.

Publiée par Frank Buhler – Blog Politique sur mardi 29 mai 2018

3- L’AVIS DE FRANCE FREXIT

Comme on peut le voir, ces 2 hypothèses antagonistes sont possibles :

  • Par notre foi catholique, nous croyons quant à nous qu’un miracle, et qui plus est un double miracle, reste toujours possible, en tout temps et en tout lieu.

Et si la science et l’expérience affirment par A+B qu’il est impossible que l’enfant ait pu se rattraper à la rambarde du balcon dans sa chute et qu’il est peu probable qu’un migrant athlétique passait au même moment pour le sauver, alors que les badauds filmaient la scène, nous pensons contre vents et marées qu’en effet, cela est impossible, à moins d’un miracle justement.

Spirituellement il est tout-à-fait possible d’envisager un scénario où l’enfant aurait pu survivre miraculeusement, et si cela est possible spirituellement, cela est d’autant plus possible matériellement, puisque comme nous l’avions explicité du temps de 999spiritus.org, la matériel est lié au spirituel, et en constitue une couche inférieure.

  • Mais nous savons aussi par expérience que les élites néo-mondialistes, qui orchestrent l’immigration massive vers l’Europe pour potentiellement la submerger dans des difficultés inextricables, sont capables de monter des opérations bidonnées pour influer sur l’opinion publique et la faire basculer dans le sens qui leur est favorable !

Nous citerons comme exemple, parmi tant d’autres, les bébés dans les couveuses du Koweit, la fiole d’Anthrax à l’Onu, sans parler des attentats de Septembre 2001 et de bien d’autres, de l’affaire JFK, de l’ISS, des missions Apollo et de tant d’autres opérations largement orchestrées pour manipuler les consciences !

Bref, à ce stade, les 2 versions, celle du miracle au sens catholique et christique du terme, et celle de la mise en scène et du complot au sens sataniste du terme restent possibles.

Et si nous penchons naturellement pour la première hypothèse du double miracle dans cette affaire spectaculaire, certes, mais tout de même limitée dans sa portée (on est quand même est loin ici des enjeux du Golfe du Tonkin ou du Pentgone), nous nous garderons à ce stade de trancher vers l’une ou l’autre de ces 2 hypothèses, en insistant sur le fait qu’il ne saurait y en avoir d’autres alternatives dans cette affaire : c’est soit l’une, soit l’autre.

Soit c’est un miracle (un terme qui est resté totalement tabou dans les médias), soit c’est un  complot (un terme dénigré à outrance dans les médias). Et rien d’autre.

Par contre, ce qui est sûr et certain, c’est que cette affaire a été ultra-médiatisée, instrumentalisée et récupérée par le Système.

Une instrumentalisation éhontée

Nous ne pouvons à ce stade que dénoncer l’odieuse instrumentalisation de cette affaire par les élites néo-mondialistes et immigrationnistes, qui en ont fait des tonnes, jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, et qui ont récupéré à des fins politiciennes ce fait divers, certes glorieux pour son héros Mamoudou Gassama, mais pour le transformer en une arme idéologique et politique, dans l’objectif d’un agenda précis.

Sur ce dernier point en tout cas et sur cette récupération politicienne et médiatique abjecte, il ne plane aucun doute.

Pour le reste, tout en sachant que l’enfant miraculé ou harnaché portait des tongues Spiderman, selon les dires d’un témoin direct, à chacun et chacune de se forger sa propre opinion !

Etcette ultime vidéo tournée sous un autre angle vous aidera peut-être à trancher :

Enfin, puisse cette affaire rappeler que les migrants sont les instruments, au sens propre comme au sens figuré, d’intérêts qui les dépassent, et sont en quelque sorte, tout comme le peuple de France, des victimes du Système et des tireurs de ficelles de l’ombre.

Si cette affaire pouvait rappeler aux Français les vrais enjeux de l’immigration de masse, largement orchestrée, et si les Français qui prennent trop souvent et trop facilement les migrants pour des boucs émissaires en refusant de s’intéresser aux vrais responsables et aux commanditaires, alors oui ce miracle – ou ce complot – aurait porté ses fruits, spirituellement parlant.

 

Partager cet article
  • 1
    Partage

16 pensées sur “Petit garçon sauvé par Mamoudou Gassama : Miracle ou Complot ?

  • 30 mai 2018 à 16 h 38 min
    Permalink

    Difficile de trancher et de ne pas avoir envie de croire que c’est un miracle.
    Ce qui est certain, c’est que vu le ras le bol qui s’installe petit à petit avec tous ces migrants en pagaille, notamment dans les rue de Paris et un peu partout en France, ce genre de belle histoire qui finit merveilleusement bien ne peut que redorer leur blason.
    Welcome home les gars!

    Nous avons pu assister à une véritable ascension sociale en directe live!
    Le temps de grimper deux étages à la force des bras et notre petit malien se retrouve à l’Elysée, avec un permis de séjour et un boulot chez les pompiers.

    Le migrant est venu pour nous sauver, est-ce là le message qu’on aimerait nous faire passer d’une façon subliminale?…

    Répondre
    • 30 mai 2018 à 16 h 44 min
      Permalink

      C’est clairement le message AZE, les élites souvent pas très catholiques dans leurs pensées savent décidément faire feu de tout bois, y compris d’un miracle !!!

      De toutes façons, les migrants ne sont que des victimes du Système, et si cette affaire pouvait le rappeler à ceux qui n’ont pas compris le jeu d’ombres et de lumières, et qui regardent le doigt plutôt que la lune, préférant l’ombre à la proie, alors tant mieux.

      Ce petit garçon, malgré lui, va peut-être remettre certaines pendules à l’heure.

      Répondre
    • 30 mai 2018 à 16 h 53 min
      Permalink

      Oui Paul, nous suivons cette affaire de disparition de MBS depuis quelques temps, il serait blessé a priori suite à une tentative d’attentat, mais nous attendons d’en savoir un peu plus…

      Répondre
  • 30 mai 2018 à 18 h 56 min
    Permalink

    Je l’ai supposé y’a 2 jours mais votre article me met encore plus le doute :
    Il n y a pas de hasard, toute cette histoire est bien ce qu’elle est : une manipulation orchestrée pour nous imposer subliminalement l’invasion et nous mettre l’idée que l’immigration est une chance pour la france.

    Répondre
  • 30 mai 2018 à 20 h 29 min
    Permalink

    Mdrr merci pour cette 2em vidéo. On nous prends clairement pour des c***.

    Qu’on ne vienne pas me dire que le voisin sur le balcon, ne peux pas lui aussi tirer le gamin pour le mettre à l’abris.
    Il lui tient la main !!!… Et reste passif comme jamais dans une telle situation d’urgence. Perso j’ai tranché 😉😉

    Les ficelles sont décidement de plus en plus grosses, c’est est pitoyable^^

    Répondre
  • 30 mai 2018 à 21 h 06 min
    Permalink

    lol
    Ah ouais, je n’avais pas pris la peine de regarder la seconde vidéo.
    Le miracle c’est surtout qu’on soit pris à ce point là pour des c…

    Répondre
  • 30 mai 2018 à 22 h 14 min
    Permalink

    Le voisin a l’air jeune et souple : avec une chaise, il doit pouvoir passer sur le balcon voisin et attraper sans risque l’enfant. C’était la solution la plus facile.

    Répondre
  • 30 mai 2018 à 22 h 16 min
    Permalink

    Une chose est sûre : des mecs qui sont capables d’un tel exploit physique ne courent pas les rues, ni en France ni au Mali ni ailleurs.

    Répondre
    • 30 mai 2018 à 22 h 43 min
      Permalink

      C’est le second miracle :

      – Premier miracle, le gosse se raccroche au balcon et se stabilise à moitié dans le vide après avoir chuté d’un étage supérieur (du jamais vu, en tout cas dans les événements officiellement enregistrés),

      – Second miracle, un athlète rarissime en terme de compétences nécessaire pour un tel sauvetage passe au même moment dans la rue, voit le petiot à moitié pendouiller dans le vide par la main au 4ème étage, escalade les balcons et sauve l’enfant (c’est grâce à son exploit qu’entre-temps, le voisin entend du bruit dehors, sort sur son balcon et sécurise l’enfant, le temps que le Sauveur arrive).

      Un tel concours de circonstances aussi favorables peut paraître totalement impossible à première vue, incroyable au sens premier du terme, mais le miracle se joue du possible : le miracle est par définition possible.

      Le complot aussi.

      Répondre
  • 31 mai 2018 à 1 h 29 min
    Permalink

    Après analyse de la vidéo, voilà ce que je peux en tirer:
    1ere anomalie – On ne voit rien avant que Mamoudo ait atteint le 1er étage. D’où vient-il? Qui filme? Comment arrive-t-il jusque là? Mystère.
    2ème anomalie – On ne voit jamais ce qui se passe en bas à gauche de l’écran. Un grand panneau orange cache tout le bas de l’immeuble et bizarrement la caméra évite soigneusement de filmer de ce côté. En plus, jamais vu ce genre de construction au pied d’un immeuble auparavant. S’il a des parisiens qui peuvent donner l’adresse, il y a matière à creuser.
    3ème anomalie: les gestes de Mamoudou sont parfaitement maîtrisés et répétitifs d’un étage à l’autre. Il sait où s’accrocher et comment ne pas tomber, c’est évident. On dirait un type qui fait de la varappe depuis des années. Pour une première fois, chapeau! Moi je n’ai jamais piloté de formule 1 et je deviens champion du monde dès la première année, un hasard!
    4eme anomalie: l’enfant ne tient pas la rambarde! Ce n’est pas une anomalie de la vidéo. Il s’accroche au brise-vue du balcon et arrive même à se déplacer tout seul vers le voisin qui l’attrape juste avant Mamoudzou. Comment a-t-il pu s’accrocher à ce “filet”, et en plus sans le déchirer???? Comment peut-il être aussi adroit pour se déplacer seul??? Regardez ses pieds: ils s’appuient sur un rebord à la base du balcon. Mamoudzou utilise aussi ce rebord de quelques centimètres de haut pour prendre appui sur la rambarde. Comment les deux ont-ils pu savoir d’instinct et dans la panique qu’il y avait ce rebord qui tombe à pic?
    Remarquez que Mamadou se sert également du brise-vue pour s’accrocher. Pour l’enfant assez léger, ça peut passer, mais pour un type de 80kg…..

    Répondre
  • 31 mai 2018 à 1 h 40 min
    Permalink

    Ah oui, autre bizarrerie, indirecte celle-là. L’évènement venait à peine d’avoir lieu qu’il faisait la une de tous les médias simultanément, avec sur les différents sites internet, déjà des articles entiers relatant l’évènement et la vidéo et les photos transmises à toutes les rédactions……
    Super efficace cet attaché de presse amateur…

    Répondre
  • 31 mai 2018 à 22 h 54 min
    Permalink

    Voici un témoignage de dernière minute qui ne pourra guère être remis en question:

    « Bonsoir,

    Je suis docteur en physique et je voulais vous informer que je peux démontrer par le calcul mathématique que toute cette histoire avec Mamoudou n’est qu’une vaste fumisterie.

    Voici la démonstration: quelle est la vitesse d’un corps en chute libre à une hauteur H donnée? mettons H = 6 m, soit grosso modo la hauteur de deux étages.

    L’objet a donc un mouvement rectiligne uniformément accéléré par la gravité, la formule qui permet d’obtenir sa vitesse est donc v = racine carrée de (2*g*h)

    Avec g = 9.81 et h = 6 m (c’est la distance parcourue lors de la chute, soit deux étages = 6 m)

    On obtient donc une vitesse de 10.85 m/s, soit encore v = 39.06 km/h

    La chute d’un corps de 6 m de haut équivaut donc à projeter ce même corps à près de 40 km/h contre un mur en béton.

    Mon ami Didier Long, aussi titulaire d’un doctorat de physique vient appuyer mes calculs, je le cite:

    « Lorsque l’on tombe de trois mètres et que l’on s’accroche à une barre, située donc trois mètres plus bas que le départ de la chute, l’énergie doit être encaissée par le travail mécanique exercé par les bras.

    Si le dépliement des bras au cours de l’arrêt se fait sur une longueur de 1 m, les bras doivent supporter quatre fois le poids du corps. Si ce dépliement se fait sur une longueur de 50 cm, les bras au cours de l’arrêt de la chute sept fois le poids du corps.

    Le tout sans que les mains glissent.

    C’est un peu ce que font les gymnastes aux barres fixes.

    Si la chute est d’une hauteur de 6 mètres, et selon l’amplitude du dépliement des bras au cours de l’arrêt, 1 mètre ou 0.5 mètre, la force encaissée par les bras est de 7 fois le poids du corps, ou 13 fois le poids du corps. »

    Conclusion: la version officielle est donc scientifiquement impossible. L’enfant ne peut en aucun cas être tombé d’une hauteur de 6 m et s’être rattrapé à la rambarde, c’est mathématiquement et physiquement impossible, ses bras et ses mains n’auraient pas survécu à l’impact.

    Macron tient donc son Théo.

    Florence Vivès. »

    Répondre
    • 1 juin 2018 à 7 h 26 min
      Permalink

      Attention, apparemment il venait du balcon du dessus, mais tout cela n’est pas clair, les journalistes n’ayant une fois encore pas fait leur travail d’enquête correctement.

      Répondre
  • 5 juin 2018 à 12 h 29 min
    Permalink

    Fake or not fake ? Il y a tout de même plusieurs choses qui m’interpellent dans cette affaire :
    1. Dans une chorégraphie parfaite, avec une aisance et une rapidité réellement déconcertantes, ledit Mamadou escalade un immeuble jusqu’au 4ème étage : on dirait qu’il a fait cela toute sa vie ! Il n’y a que les para-commandos, les policiers des escadrons spéciaux d’intervention ou les cambrioleurs professionnels qui seraient capables d’en faire autant ! Et encore, il faut qu’ils soient bien entraînés !

    2. Le petit gosse n’habitait pas au 4ème étage mais à l’étage au-dessus ! Il est donc tombé du 5ème étage et tout en chutant, il a eu la présence d’esprit, les réflexes et la force physique nécessaires pour saisir la balustrade au moment où il passait devant et s’y maintenir ! Pour un gosse de 4 ans, c’est un exploit absolument hors du commun, dont même un adulte serait difficilement capable. Savez-vous qu’après seulement 1,5 m de chute, un corps atteint déjà une vitesse de 20 km/h, soit plus de 5 mètres/seconde ?
    Pour attraper, en chute libre, cette balustrade et s’y accrocher, sans se laisser emporter par le poids de son corps lancé à plus de 20 km/h, il faut une musculature à toute épreuve ainsi que des os et des articulations ultra-solides ! Il est en acier inox ou en titane, ce gosse ?

    3. Le voisin du 4ème étage tient le gosse par la main mais semble incapable de le remonter, tandis que le Mamadou y parvient sans la moindre difficulté (on dirait presque qu’il le jette sur le balcon !), d’une seule main et ce alors qu’il n’a même pas pris encore pied sur le balcon et qu’il est toujours à califourchon sur la rambarde ! Ce gosse est sans doute un ULI (ultra-léger infantile) ?

    4. Le voisin interviewé ne ressemble pas vraiment à celui de la vidéo. En plus, il s’appelle Florian pour certains journalistes et Mehdi pour d’autres. Curieux, tout de même…

    Alors, fake ou non ? Avouez qu’il y a de quoi s’interroger… En tous cas, la récupération politique de cet acte, elle, ne fait aucun doute !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *