Aurore Rouge – Un rapport sur Google terrifiant

Source : francetvinfo.fr

“Un internaute a fouillé dans les données conservées par Google : le résultat est effrayant

Depuis que la société Cambridge Analytica a été accusée d’avoir exploité les données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook, de nombreux internautes s’inquiètent de la quantité d’informations personnelles que stocke le réseau social. Mais ce n’est rien à côté de ce qu’amasse le géant du web Google. Samedi 24 mars, un utilisateur de Twitter, Dylan Curran, a alerté sur les multiples informations que la firme américaine détient « sans que vous ne vous en rendiez compte ».

« Google permet de télécharger toutes les données qu’il a sur vous. J’ai fait la demande et le dossier que j’ai reçu fait 5,5 gigaoctets », raconte Dylan Curran. Dans une série de tweets, il détaille ce qu’il y a trouvé. Voici donc ce que Google sait de vous.

 

Les lieux dans lesquels vous êtes allés

Vous activez souvent votre géolocalisation pour vous diriger d’un lieu vers un autre grâce à Google Maps ? La société stocke toutes les destinations que vous avez entrées dans son application. En suivant ce lien, une fois connecté à votre compte, vous pouvez d’ailleurs découvrir les lieux dans lesquels vous vous êtes rendus, et en cliquant sur chaque emplacement, Google vous rappelle à quel moment vous y étiez et comment vous y êtes allés.

Dans mon cas, Google a placé sur une carte plusieurs points dans Paris, ainsi que dans des villes que j’ai récemment (ou moins récemment) visitées : Toulon, Angers, Londres… Mais pas de panique, vous pouvez supprimer ces données en cliquant ici et désactiver complètement la géolocalisation ici.

 

 

L’intégralité des sites que vous avez visités

« Redécouvrez les contenus que vous avez recherchés, lus ou regardés via les services Google », annonce la société lorsqu’on se rend dans « Mon activité ». Dans cette rubrique, vous pouvez par exemple trouver toutes les recherches que vous avez effectuées sur le moteur de recherche. “Google stocke l’historique de tous vos appareils sur une base de données séparée. Même si vous supprimez votre historique sur un téléphone, Google garde quand même tout [par ici], jusqu’à ce que vous décidiez de tout supprimer”, explique Dylan Curran. Il raconte ainsi avoir retrouvé 90 000 recherches dans son historique. (…)”

Lire la suite et la fin de cet article terrifiant sur francetvinfo.fr.

LE CONSEIL DE FRANCE FREXIT : SOUTENEZ QWANT ! 

Soutenez le moteur de recherche français QWANT en le positionnant comme moteur de recherche par défaut.

Certes, QWANT n’est pas encore assez puissant pour rivaliser avec l’Agence de renseignement états-unienne ripolinée en Moteur de recherche, et vous devrez parfois basculer vers Google pour les recherches plus pointues, mais tout ce qui est pris est pris, et par cette action,vous aiderez QWANT à grandir.

Par ailleurs, FRANCE FREXIT  invite ses sympathisants à voter pour un parti politique qui s’engage à développer des moteurs de recherche neutres, qui ne récoltent pas les données sur ses utilisateurs qui ne le souhaiteraient pas.

Partager cet article

6 pensées sur “Aurore Rouge – Un rapport sur Google terrifiant

  • 29 mars 2018 à 14 h 19 min
    Permalink

    Internet, ce n’est pas la liberté, c’est tout le contraire.
    Pendant que ce système passe son temps à célébrer la démocratie, la liberté, les droits de l’hommes, etc par devant, il nous flique et récupère toutes les infos possible sur nous par derrière.

    Répondre
  • 29 mars 2018 à 15 h 53 min
    Permalink

    Tout le monde est responsable de ce qu’il dit et ce qu’il fait. J’ai téléchargé mes données aussi, mais je n’ai rien trouvé d’intéressant. J’ai tout supprimé d’ailleurs.
    Si la population était un peu plus prudente, tout cela n’arriverait pas! Mais ils sont tellement bêtes et complaisants que ce qui arrive aujourd’hui est un juste retour et c’est bien fait pour leur G. 🙂

    Répondre
    • 9 mai 2018 à 15 h 52 min
      Permalink

      Rien trouvé d’intéressant pour vous sur vous… Rien d’étonnant.
      Ce que vous ne réalisez pas, c’est que ce sont surtout les relations entre toutes ces données qui présentent de l’intérêt pour une telle multinationale.
      Ce que vous ne réalisez pas, c’est que vous n’avez probablement pas d’activité qui puisse concerner le gouvernement : pas d’actions politiques, pas de contact avec des personnes militantes, pas de participation à des mobilisations. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.
      Enfin, ce que vous ne réalisez pas, c’est que cette surveillance ne présente aucune gêne pour vous tant que vous êtes docile, que vous approuvez les décisions du gouvernement.
      Mais dès l’instant où vous commencerez à regimber, toutes ces informations sur vous peuvent se retourner et être utilisée contre vous.
      Ce gouvernement que vous trouvez sans doute suffisamment respectueux de la démocratie, mais qui pourrait tout autant évoluer vers un gouvernement autoritaire, dictatorial.
      Autrement dit, la violation de la vie privée, l’espionnage sont inadmissibles, inacceptables et doivent être dénoncés dans tous les cas.

      Répondre
      • 9 mai 2018 à 16 h 03 min
        Permalink

        Oui Ruoma, les métas données sont inspectées individuellement uniquement lorsque cela en vaut la peine, lorsqu’un danger ou une menace apparait…

        Cela serait matériellement impossible autrement de traiter des milliards de fiches en temps réelle, quoiqu’avec des ordinateurs quantiques, cela aussi pourrait évoluer !

        Répondre
        • 10 mai 2018 à 23 h 33 min
          Permalink

          C’est pire que ça, Edward Snowden nous a levé un coin du voile…
          Il y a une base de la NSA à Bluffdale qui archive la quasi-totalité des communications mondiales (Internet, méls, téléphonie, etc.)
          Ils peuvent ensuite utiliser des programmes (PRISM ou RIOT, je crois) qui permettent de faire des requêtes très précises dans cette base gigantesque et de ressortir les informations qu’ils veulent. On peut trouver des informations sur ce système sur Internet.
          Il suffit de voir déjà ce que Facebook peut posséder comme informations liées à une personne pour se faire une idée : liste d’amis, nom, pseudo, coordonnées, âge, lieu d’habitation, déplacements, historique, like et les mêmes informations sur tous les amis de cette personne.

          Répondre
  • 29 mars 2018 à 15 h 54 min
    Permalink

    J’utilise IXQUICK depuis un moment.
    Google pour le boulot.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *