Réseaux pseudo-sociaux – Après Facebook, c’est Twitter qui prend l’eau

Source : lemonde.fr

« Après Facebook, Twitter chute de plus de 20 % à Wall Street

Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels du site de microblog a reculé de un million, à 335 millions, alors que le marché l’attendait en légère hausse.

Dévissage pour le site de microblog Twitter, vendredi 27 juillet à New York, les investisseurs s’inquiétant de la baisse du nombre de ses utilisateurs, au lendemain du décrochage spectaculaire de Facebook.

A la clôture à Wall Street, l’action du groupe abandonnait 20,56 % à 34,12 dollars, dans un marché en légère baisse. Cette réaction rappelle celle qui a suivi les résultats de Facebook jeudi, l’action du premier réseau social du monde perdant 19 % en une seule séance. (…) ».

Lire la suite et la fin de cet article sur  lemonde.fr.

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

Ce qui est présenté dans les grands médias alignés comme des « réseaux sociaux » sont surtout des agents de flicage de la population, des agents de censure et de pression psychologique sur les usagers, et les vecteurs actifs de l’Aurore Rouge.

De plus en plus de gens s’en rendent enfin compte et quittent ces plateformes qui les emprisonnent et les épient, parfois malheureusement pour se rendre sur d’autres « réseaux sociaux », c’est à dire sur d’autres plateformes qui n’en doutons pas prendront le relais de la surveillance généralisée, de la censure et de la propagande.

Car le seul réseau social qui vaille, c’est celui que l’on développe soi-même librement, sans surveillance et sans censure autre que celle que l’on s’impose à soi-même et que l’on partage avec ses propres contacts librement tissés.

C’est la raison pour laquelle France Frexit n’investit pas les réseaux sociaux et se contente d’un site web totalement indépendant, que chacun peut rallier ou non librement.

Le peuple ne pourra rester libre que s’il prend du recul par rapport aux réseaux sociaux et parvient à s’en affranchir.

Partager cet article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *