François Ruffin et son interview pot-a-feu à Thinkerview

Le « député-reporter insoumis » François Ruffin était l’invité de Thinkerview, le blog internet généralement bien informé et pas toujours très loin des « services ».

Dans une interview pot-a-feu plutôt bien menée, le député reporter s’est quelque peu dévoilé, nous avons retenu 3 points forts de son interview :

  • La Libye : Ruffin n’aime pas trop la politique étrangère (étrange pour quelqu’un qui prétend trouver des solutions aux problèmes de la France, comme si ce qui se passait par ailleurs n’avait pas d’importance. Finalement, il accepte à contre-coeur de répondre à la question sur la Libye et déclare qu’il avait gobé en grand le prétexte de la libération de Benghazi avant de s’apercevoir que les pseudo-libérateurs avaient poussé jusqu’à Tripoli pour renverser Kadhafi, se déclarant lui même « cocu » dans cette affaire. Mais enfin, quelle naïveté de sa part ! Le Mouvement pour la Vérité avait parfaitement montré l’arnaque de la libération de Benghazi en temps réel, mais visiblement Ruffin ne connait pas le Mouvement pour la Vérité et est très mal informé.
  • L’Europe : un peu plus disert sur l’Europe, Ruffin entonne le fameux Plan A suivi du Plan B de son mentor, Méluche, soutenant sans rire qu’il refuserait de payer les amandes (très salées) de l’UE en désobéissant aux lois qui lui déplaisent ! Cette attitude, en plus d’être irresponsable sur la plan de l’exemple donné à ses électeurs et aux citoyens plus généralement, est totalement hallucinantes au niveau du droit (totalement illégale) et dangereuse au niveau de l’entente entre les pays qui composent l’Europe…
  • Au milieu de ces 2 anecdotes, c’est beaucoup de parlotte, de bla-bla et de digressions, de bonnes intentions et de naïvetés à moitié avouées !

le Système peut voir venir les 10 prochaines années très tranquillement avec des opposants de cette trempe.

On sentait dans cette interview que l’insoumis avait parfaitement segmenté l’électorat, pour s’adresser quasi uniquement à l’électorat populaire, peu instruit et lobotomisé par des décennies de syndicalisme jaune et de sous-culture au rabais.

Son but était de préparer les prochaines échéances en s’adressant directement à cet électorat-là, peu ouvert sur le monde, peu ouvert sur les causes profondes du monde contemporain, sous-informé, laborieux, auquel il s’identifiait et qu’il flattait très largement…

Une approche des enjeux très naïve, sans doute sincère (et sur ce point-là il marque des points), mais toujours par le petit bout de la lorgnette, comme depuis tant d’années avant lui par tant d’autres politiciens « gauchistes ».

Les insoumimis au Système 

Sa déconnexion hallucinante avec les enjeux réels et profonds du monde actuel nous inspire cette question en guise de conclusion :

Cocu un jour, cocu toujours ?

En tout cas, c’est clairement pas de ce genre de colère et de protestations canalisées que le changement proviendra !

D’ailleurs Ruffin n’avait-il pas appelé publiquement à voter pour Macron, son meilleur punching-ball actuel ?

Le Système, vraiment, adore les opposants de ce genre, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il offre autant de temps d’antenne et de tribunes aux pseudos insoumis !

Nous les rebaptiserons volontiers les Insoumimis, tellement ils adorent multiplier les bisous, les mimis, dans les grandes occasions, telles que les élections, à destination de leurs puissants « ennemis » !

Mais comme toujours à chacun et chacune de se forger sa propre opinion.

Partager cet article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *