OTAN – Trump, Macron et May attaquent illégalement la Syrie

Cette fois c’est officiel : la triplette otanesque atlanto-mondialiste composée du Dingo Trump, du Youg Leader Macron et de la canichette May a lancé une série de 3 frappes contre le sol syrien, dans une attaque totalement illégale d’un point-de-vue international.

La Russie du trouble Poutine, dont on ne sait toujours pas à ce jour s’il un un ex agent du KGB ou un ex agent double, s’est contentée de préciser qu’aucun missile n’était entré dans sa zone de défense de sécurité, comme si Poutine finalement adoubait cette escalade militaire et cette violation des traités internationaux par la triplette néo-mondialiste au service de l’Etat ploutocratique profond, et ce malgré les protestations assez molles de quelques responsables diplomatiques russes.

Mise en scène médiatico-militaire

Cette curieuse escalade militaire, ou tout semble basé sur des mises en scènes et des répartitions de rôles, n’est pas sans rappeler la fameuse fable des coqs du Rav Von Chaya :

« Nous les traînerons dans une guerre qu’ils ne voudront pas », y compris par la tignace des cheveux, rappelait le Rav à ses ouailles.

Cette affaire syrienne, après tant d’autres, où aucune preuve tangible ne vient à l’appui des déclarations des faucons, illustre à merveille cette parabole du combat des coqs…

France Frexit, après de longues études sur les ressorts oeuvrant à l’agenda néo-mondialiste messianique, rappelle que la période du Printemps 2022 pourrait jouer un rendez-vous central dans cette mise en scène sanglante.

Poutine humilié reste une fois de plus les bras croisés

Un haut responsable russe a rappelé que cette attaque constituait une humiliation pour Poutine, ce qui est effectivement le cas, puisque celui que les médias présentent comme un gros bras a de nouveau du manger son chapeau, et que des représailles suivraient.

Certes, mais enfin, à un moment ou à un autre, il va bien falloir que Trump et Poutine arrêtent de se moquer du monde : n’est-ce pas Poutine qui le 23 mars 2018, il y a 15 jours à peine, en pleine escalade guerrière avec l’Oncle Sam, n’est-ce pas lui qui a organisé un vol commun sur le sol russe, avec une fusée Soyouz russe, de 2 astronautes étasuniens et d’un astronaute russe vers la base spaciale internationale ISS ?

Comment Poutine peut-il se faire humilier de la sorte, lui et son peuple, par des sanctions économiques hallucinantes basées sur des rumeurs totalement invérifiées et par des frappes illégales contre leurs alliés-clefs, et autoriser dans le même temps un vol commun vers la station spaciale internationale, qui permet ensuite aux scientifiques étasuniens de développer des missiles et des satellites qui vont justement permettre de frapper les intérêts russes (ici la Syrie) avec encore davantage de précision et de technologie ?

Tout cela ne tient pas la route une seule seconde, pas plus que les images de jets d’eau maladroits sur des populations syriennes enfumées et prétendument gazées par Assad (le symbole n’est sans doute pas neutre), alors même qu’il n’a aucune intérêt militaire ni stratégique à le faire, tout au contraire :

Tant avec l’ISS que pour les attaques chimiques stupides de Syrie, il y a quelque chose qui cloche de plus en plus ouvertement dans le récit officiel et dans l’ordonnancement présumé des forces internationales.

Quid de la Chine, qui reste curieusement à côté de l’actualité internationale, à part quelques sanctions ridicules contre les Etats-Unis, alors qu’elle constitue désormais la 1ère puissance économique et financière au monde et détient plus d’un tiers des bons du trésor US ?

Là encore, il serait intéressant de s’intéresser un peu plus en avant à l’histoire réel du régime chinois, prétendument communiste alors qu’il semble au contraire l’avant-garde mondiale du mammonisme néo-mondialiste, où l’argent est devenu le Roi et où la surveillance généralisée a quelques années d’avance sur les plans des dirigeants occidentaux et du Pyramidion…

Le Secrétaire Général de l’ONU est pô content

Quant à l’ONU, cet autre « machin » censé faire respecter le droit international, c’est à peine s’il a osé rappeler par l »‘intermédiaire de son Secrétaire Général dont nous tairons le nom, que tous les pays du monde devaient respecter les traités internationaux : la bonne blague !

Décidément, le grand spectacle du fétichisme de la marchandise continue jusqu’au chaos final, et si les grands acteurs de ce monde, au sens premier du terme, semblent jouer leur partition à merveille, les peuples eux pourraient avoir à le regretter très bientôt.

Ce ne sera pas faute de les avoir prévenus.

 

 

Partager cet article
  • 1
    Partage

8 pensées sur “OTAN – Trump, Macron et May attaquent illégalement la Syrie

  • 14 avril 2018 à 8 h 49 min
    Permalink

    Ne nous laissons pas abuser, ce ne sont que des guerres du mensonge ; par contre les victimes sont bien réelles malheureusement.
    Les 2 entités que l’on croit opposées, s’assoient à la même table des négociations, et travaillent pour le même patron.
    L’objectif principal étant la manipulation des peuples, pour leur profit.

    Répondre
  • 14 avril 2018 à 9 h 36 min
    Permalink

    Oui, ça craint…

    Mais je pense que l’opinion publique est plutôt d’accord!

    Je m’en souviens il y’a quelques années, un gars m’avait dit vivement qu’ils rasent la syrie! Et encore quelques années avant vivement qu’ils tuent Mouammar.
    Bien évidemment je n’étais jamais d’accord car tout n’était que propagande.

    À noter que j’ai oublié ces gens ou personnes qui se prétendaient amies car ce n’était pas possible d’être ami avec Bfm et Le Monde. Pauvre types, pauvre monde. Vive le NWO. 🙁

    Répondre
  • 14 avril 2018 à 9 h 58 min
    Permalink

    Et ce qui est drôle c’est qu’ils ne vont pas au Yémen pour arrêter le massacre!!!

    Répondre
  • 14 avril 2018 à 10 h 24 min
    Permalink

    Le ministre des Affaires étrangères russes n’y va pas par quatre chemins :

    « Nous disposons de preuves irréfutables qu’il s’agissait d’une nouvelle mise en scène, et que les services spéciaux d’un Etat actuellement en première ligne d’une campagne russophobe ont participé à cette mise en scène », a en effet déclaré M. Lavrov lors d’une conférence de presse.

    Et bien, que les Russes fournissent les preuves qu’ils prétendent avoir.

    Pourquoi n’ont-ils toujours pas confirmé ce qu’ils alléguaient à propos des attentats sous fausse bannières, du 11 septembre 2001 ?…

    Répondre
  • 14 avril 2018 à 10 h 53 min
    Permalink

    C’est ce qui fait précisément la grandeur de Poutine, et de nous des nains. Ces bombardements sont irresponsables mais n’ont eu absolument aucun résultat. Poutine le sait, encore heureux, et il n’avait donc pas de raison d’intervenir. Les Occidentaux connaissent très bien aussi les lignes à ne pas franchir.
    Les Russes sont toujours en Syrie, Bachar El Assad aussi.

    Répondre
  • 14 avril 2018 à 11 h 51 min
    Permalink

    ça sonne faux tout ça, on a plus l’impression qu’ils avaient besoin de lancer quelques missiles (combien ça coûte un missile déjà?) pour marquer le coup.
    Comme vous le dite très justement, y’a bien trop d’éléments qui clochent.

    Répondre
  • 14 avril 2018 à 20 h 00 min
    Permalink

    Tout est si embrouillé qu’il est devenu désormais impossible d’y comprendre quoi que ce soit. Au début, il semblait juste évident que la Syrie payait le prix du refus pour le pipeline qatari et était également punie pour avoir un tel trésor de réserves de gaz. Mais à présent, on ne peut plus être certain de rien..Aussi bien, il y a d’autres ressorts cachés, des alliances plus ou moins obscures, des objectifs lointains auxquels on ne penserait même pas.
    En fin de compte , la seule chose dont nous, le peuple, pouvons être vraiment surs, c’est que s’ils veulent cette guerre, ils la feront. S’ils souhaitent l’éviter, ils l’éviteront. Dans tous les cas, désormais lhistoire du monde et des peuples s’écrit sans les peuples. !! Et c’est révoltant

    Répondre
  • 14 avril 2018 à 22 h 00 min
    Permalink

    Ils ont besoin régulièrement d’un terrain de jeu pour tester l’efficacité des armes, en quelque sorte le Paris Dakar de l’armement, afin de séduire les clients potentiels.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *