La Russie face à Microléon : « Pas d’attaque chimique à la Ghouta »

Complot syrien ou complot anglais ?

Alors que le régime Macron prétend qu’il disposerait des preuves d’une attaque chimique à la Ghouta orchestrée par le Président Assad, la Russie affirme au contraire avoir des preuves irréfutables selon lesquelles il n’y a eu aucune attaque chimique, mais que ces faits sont une mise en scène par les casques blancs, avec le concours de Londres et du MI6 (les mêmes agences de l’Etat profond néo-mondialiste qui avaient magouillé les pseudo preuves d’armes chimiques en Irak).

Prenant sans surprise fait et cause pour les forces atlantistes, sans disposer d’aucune preuve tangible à l’appui, la presse alignée de la Zone France, quasiment en mode guerre, devient de plus en plus risible, en prétendant que les affirmations des Etats-Unis seraient la Vérité, mais que les accusations de la Russie seraient un « Complot »…

Poutine a fermement mis en Garde le régime Macron, plus arrogant que jamais, contre les risques qu’une attaque contre la Syrie ferait peser sur la Paix mondiale, et notamment sur la sécurité de la France.

Allô Maman bobo(s)

Récemment, Vladimir Poutine dans une mise en garde à peine voilée avait annoncé disposer de missiles nucléaires ultra-modernes capables de frapper des villes à plusieurs milliers de kilomètres : Les Parisiens, qui ont très massivement voté pour Macron, tout comme les Lyonnais, les Toulousains et les bobos aisés des grandes villes de France, feraient bien de s’inquiéter des récentes déclarations de leur poulain mondialiste…

Alors évidemment, les xénophobes anti-Syriens et russophobes diront c’est parole contre parole : certes, mais enfin si Macron, ou plutôt Microléon se prend pour Napoléon depuis sa classe maternelle et croit pouvoir conquérir la Russie avec ses petits bras démusclés, il pourrait être bien défait par le géant russe comme son prédécesseur FM fut mis en déroute lors d’une terrible bérézina.

Il semblerait que l’enseignement de l’Histoire de France se perde, c’est un peu dommage, voire dommageable.

A trop vouloir jouer avec le feu, ils pourraient bien finir par se brûler les doigts, et pas que !

Son illustre prédécesseur néo-mondialiste Sarkozy avait été mis littéralement KO par Poutine qui l’avait sonné en lui rappelant que la France était minuscule par rapport à la Russie.

Bref, il est plus que temps de revenir à la raison et de laisser tomber les visées guerrières des Etats-Unis, d’Israël et de la Grande Bretagne, et de calmer le jeu, un rôle que Jacques Chirac, sans parvenir il est vrai à un résultat probant, avait eu le courage de jouer en 2003.

 

Partager cet article
  • 1
    Partage

2 pensées sur “La Russie face à Microléon : « Pas d’attaque chimique à la Ghouta »

  • 13 avril 2018 à 22 h 12 min
    Permalink

    Il est cintré le Micron.
    M’enfin, il obéit aux ordres de Jacob…

    Répondre
  • 13 avril 2018 à 22 h 29 min
    Permalink

    Essayons de garder le sens de l’humour, à bord du Titanic.
    C’est quoi comme bombe qui a été employé ? Le Baigon rouge, ou le vert ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *