Gendarme Beltrame – Un ex candidat LFI en garde à vue

Source : rt.com (illustration : La gazette de la Manche source AFP)

Après s’être réjoui de la mort d’Arnaud Beltrame, qui avait échangé sa place avec un otage de Redouane Lakdim à Trèbes, l’ex-candidat La France insoumise aux législatives Stéphane Poussier a été mis en garde à vue pour «apologie du terrorisme».

Stéphane Poussier, cet ancien candidat de la France insoumise aux législatives dans le Calvados qui avait publié plusieurs messages sur Internet dans lesquels il se réjouissait du décès du gendarme Arnaud Beltrame, a été placé en garde à vue, selon une information de franceinfo ce 25 mars. Il est poursuivi pour «apologie du terrorisme».

Dans un tweet, Stéphane Poussier avait écrit : «À chaque fois qu’un gendarme se fait buter, et c’est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse, là c’est un colonel, quel pied ! Accessoirement, un électeur de Macron en moins.»

Ces propos de Stéphane Poussier avaient suscité une très vive indignation et une condamnation unanime. La France insoumise avait immédiatement réagi. «Les propos honteux et abjects de Stéphane Poussier n’ont rien à voir avec la France insoumise. Nous les condamnons fermement. Nous avons immédiatement retiré cette personne de la plate-forme de la France insoumise», avait écrit La France insoumise dans un tweet relayé par Jean-Luc Mélenchon. (…)  »

Lire la suite et la fin de cet article sur  rt.com.

LE COMMENTAIRE DE FRANCE FREXIT 

Comment peut-on être candidat aux législatives pour un parti politique français, en l’occurrence la France insoumise, et quelques mois tenir de tels propos à l’encontre d’une personne dépositaire de l’Autorité de l’Etat français, qui a sacrifié sa propre vie pour en sauver une autre ?

Mystère !

Mais cela n’est pas très rassurant quant au parti politique de La France Insoumise, qui semble comporter parmi ses candidats officiels de sacrés énergumènes (c’est pas le premier à dérailler malheureusement).

Par ailleurs, la loge maçonnique de la GLF a ouvertement rompu le secret maçonnique en déclarant que le Lieutenant Colonel Beltrame était franc-maçon : un outing à titre posthume largement dénoncé sur les réseaux sociaux, où nombre de messages accusaient la GLF de piétiner les gèles maçonniques pour opérer une action de récupération médiatique douteuse.

Pour en savoir plus, consulter le communiqué des FM sur le blogs.lexpress.fr.

 

Partager cet article

2 pensées sur “Gendarme Beltrame – Un ex candidat LFI en garde à vue

  • 25 mars 2018 à 19 h 54 min
    Permalink

    Je vous assure que tout s’est très bien passé. J’ai vu le psychiatre et j’ai pris un chocolat chaud. La police nationale est plus agréable que la gendarmerie. Il faut que je pense à déménager tout de même. Comme Manuel Valls j’envisage de porter la barbe. Mon histoire de fusil chargé c’était du bluff pour faire peur aux fachos… Pour un misanthrope j’ai bien mis le souk…

    Répondre
    • 25 mars 2018 à 20 h 09 min
      Permalink

      Stephane Pou**ier : pour rappel et concernant les auteurs de commentaires, nous ne publions que des pseudos ou des patronymes partiellement masqués (et jamais en intégralité), pour éviter que certains plaisantins comme vous ne viennent se faire passer pour quelqu’un d’autre, ou en tout cas pour certains sèment le doute et la confusion.

      Justement en parlant de plaisanterie, n’abusez pas non plus de trop du second ou du 3ème degré sur ce sujet important et qui nécessite un grand respect.

      D’avance merci.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *